Faa’a: un permis côtier pour démarrer dans la vie professionnelle

La mairie de Faa’a a mis en place deux sessions d’accompagnement à l’obtention du permis bateau côtier avec JL Tahiti Lagon, communique la Ville dirigée par Oscar Temaru.

Pour ces premières sessions, vingt-deux jeunes âgés de 25 à 30 ans ont été sélectionnés, selon deux critères : être résident de Faa’a et à la recherche d’un emploi dans le secteur de la mer. Les séances se sont tenues du 1er au 6 septembre pour le premier groupe et du 8 au 13 septembre pour le second.

Chaque groupe a bénéficié dans un premier temps des cours théoriques, à la maison associative de Hotuarea de 17h à 19h puis dans un deuxième temps la pratique des techniques de navigation effectuée sur le plan d’eau de Faa’a.

Les vingt-deux élèves ont passé leur examen les mercredis 7 et 14 septembre 2016 au port autonome de Fare Ute, et affichent un taux de réussite de 100%. L’épreuve écrite s’est déroulée sous forme de 20 questions à choix multiples avec une marge de trois erreurs autorisées. Tandis que l’épreuve pratique consistait à manipuler un bateau sous les ordres d’un instructeur de la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes.

La commune en partenariat avec le Syndicat d’Initiative Taaretu, a financé cette opération d’insertion, pour un montant de 264 000 fcfp. « L’objectif est l’accompagnement de nos jeunes des quartiers vers la concrétisation de leurs projets d’avenir, notamment autour de la mer» soulignait Victoire Laurent, 4ème adjointe au maire en charge de l’Education et de l’Emploi à Faa’a. Elle ajoutait aussi que cela permettra à ceux qui ont déjà une activité d’être en règle, et aux autres de se lancer. « Après, s’ils ont l’occasion de repartir dans les îles pour y exercer un métier de la mer (pêche, tourisme…), ce sera gratifiant pour nous ! Cela va permettre de redynamiser la vie des îles. »

Devant ce vif succès, le service emploi et insertion de la commune reconduira de nouvelles sessions au mois de décembre pour les jeunes du secteur de Vaitupa.

« Avec mon frère, nous avons grandi à Faa’a, quartier Hauata. Nous ne trouvions pas d’emploi. Nous avons donc décidé de partir en mars 2016 aux Tuamotu pour travailler dans la pêche… puis nous avons vu que notre commune de Faa’a aidait les jeunes dans leurs démarches. Et nous avons décidé avec mon frère d’approfondir nos connaissances dans le domaine de la navigation. Nous sommes jeunes, j’ai 19 ans (Abel), et mon frère Célestin lui a 21 ans. C’est vraiment bien que la commune aide les jeunes avec des programmes comme cela. C’est une chance pour nous. »

Communiqué de Faa’a

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close