Faa’a veut infliger un « coup de jeûne » à sa population

Désireux d’avoir une population en bonne santé, le maire de Faa’a, Oscar Temaru fait depuis plusieurs mois maintenant, la promotion des bons gestes pour être en bonne santé.

C’est ainsi qu’après le développement des activités, infrastructures et associations sportives au sein de la commune, après avoir sensibilisé les personnes obèses à l’importance de la marche quotidienne, fait la promotion des biens faits du jeûne thérapeutique et de la naturopathie, le pavana va mettre les bouchées doubles pour prévenir les risques sanitaires causés par les mauvaises habitudes ou comportements alimentaires et sédentaires.

Les premiers actes de cette prévention sanitaire se traduiront par la mise en place d’un protocole de suivi du jeûne thérapeutique. Il est apparu au cours de différentes études que le jeûne pouvait avoir un effet positif sur les maladies chroniques. Certaines personnes atteintes du cancer le pratique pour atténuer les effets secondaires de la chimio. Nettoyer et régénérer le système immunitaire, tels sont les bienfaits du jeûne.

A l’approche de la fin du mois et de la pleine lune, une période de jeûne traditionnel sera proposée à tous ceux qui souhaitent se lancer dans cette démarche. Une réunion est prévue à ce sujet le mardi 21 août 2018 à 17h et il fait appel à un bataillon de volontaires, ayant de bonnes volontés et issus de tout horizon pour y participer. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire à la mairie en contactant Milda, Ella et Heimata au 40 800 960 postes 210, 630 et 611.

Puis s’en suivra une campagne de prévention sur la consommation du tabac, qui a malheureusement causé beaucoup de décès ces derniers jours. A titre d’information, le conseil municipal débattra dans sa prochaine séance de l’interdiction totale de fumer à l’intérieur de la mairie mais aussi au sein de tous les bâtiments municipaux, en vertu de la loi n°2009-4 du 11 février 2009 portant application des mesures de lutte contre l’abus de tabac et le tabagisme dans notre pays. Une question écrite a d’ailleurs était adressée au gouvernement par la représentante Eliane Tevahitua pour évaluer les résultats de l’application de cette loi et les suites que le gouvernement donnera pour lutter contre ce fléau.

Une étude est en cours au niveau des services municipaux pour voir comment veiller à l’application et au respect de cette interdiction au sein de la mairie mais aussi au niveau des structures communales. Les confessions religieuses ont été sensibilisées à cela il y a deux semaines et un courrier sera adressé plus particulièrement à l’église catholique et notamment au Pape François ainsi qu’à l’église protestante maohi afin qu’ils sensibilisent davantage leurs fidèles sur les effets néfastes de la cigarette et des bonnes pratiques à adopter comme le font d’autres confessions religieuses.

Enfin, une grande campagne de prévention se prépare au niveau de la commune, qui sensibilisera l’ensemble de la population sur les comportements à risques (malnutrition, sédentarité, santé mentale, alcool, tabac…) et leurs impacts, en partant du principe qu’une bonne alimentation + une activité physique = une meilleure santé mentale, donc moins de consommation d’alcool et / ou de tabac, donc une meilleure santé et une guérison garantie.

Cette campagne touchera tous les foyers de la commune, les entreprises, les écoles, la communauté ainsi que les commerçants avec un seul objectif, avoir une population en très bonne santé dans un avenir proche en leur montrant comment prévenir et guérir les maladies que la médecine conventionnelle ne peut soigner et qu’on continue à maintenir par le biais de la PSG.

Le maire de Faa’a défie quiconque de montrer que la médecine conventionnelle ait guérit ne serait-ce qu’un seul cas. Les traitements conventionnels coûtent une fortune, ce qui veut dire que certains gagnent des fortunes grâce à ces traitements qui au final, ne permettent pas la guérison ou le fait d’éviter de tomber malade mais simplement de repousser l’échéance de la mort et de tomber de nouveau malade via les effets secondaires que produisent ces traitements. Les médecins devraient être payés en fonction des guérisons et non en fonction des consultations et interventions. Plusieurs personnes ont adopté la pratique du jeûne et ont obtenu des résultats probants, Il est certain qu’il y en a d’autres.

La seule et unique solution est d’éduquer réellement la population sur les bonnes habitudes alimentaires à adopter et de l’aider à accéder aux aliments sains qui devraient être placés sur la liste des PPN. Les produits actuellement sur cette liste sont-ils bons pour la santé ? En l’état actuel des choses, « PPN » signifie davantage « Produits principalement nuisibles » que « produit de première nécessité ».

Oscar Temaru avait dernièrement rencontré le ministre de la Santé, Jacques Raynal et fait la proposition que le jeûne et le changement d’alimentation en favorisant notamment la consommation de protéines végétales en lieu et place des protéines animales, fassent parties intégrantes de la stratégie thérapeutique et de prévention de notre système de santé, qui sont plus efficaces que la médecine conventionnelle.

Communiqué de la Ville

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close