Face au Congrès désuni, l’incontournable riposte sécuritaire

ATTENTATS – Un dispositif exceptionnel pour des circonstances exceptionnelles. « Je m’adresserai au Parlement réuni en Congrès à Versailles lundi pour rassembler la Nation dans cette épreuve », avait annoncé François Hollande dès samedi, au lendemain des terribles attentats qui ont fait au moins 129 victimes dans la capitale.

Trois jours après, c’est donc avant tout pour communier avec le peuple de France et la représentation nationale que le président de la République appliquera l’article 18-2 de la Constitution qui, depuis 2008, autorise le chef de l’Etat à s’exprimer devant les parlementaires réunis dans l’enceinte du château de Versailles. En plein deuil national décrété pour trois jours, le président aura auparavant respecté, comme tous les Français, une minute de silence à la Sorbonne en mémoire des trop nombreuses victimes.

A Versailles, François Hollande ne pourra pourtant pas se contenter de faire vibrer la corde émotionnelle et patriotique. Contrairement aux attentats de janvier qui avaient entraîné un formidable élan d’unité nationale, les attaques de ce vendredi 13 ont été immédiatement suivies de reproches et de revendications politiques, d’abord à l’extrême droite puis chez plusieurs cadres des Républicains.

Faute d’union sacrée et alors que la France entre dans une nouvelle ère de menace terroriste, François Hollande n’aura donc pas d’autre choix que de donner des gages de sa détermination à protéger les Français. Au risque de fragiliser le délicat équilibre entre le droit à la sécurité et le respect des libertés publiques.

Prolongation et renforcement de l’état d’urgence

Reçus ce dimanche à l’Elysée, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen ont tenu à peu de choses près le même discours: oui à l’union sacrée, mais à condition que leurs propositions soient entendues et appliquées. A l’heure qu’il est, il semble que François Hollande soit lui aussi prêt à bousculer la donne législative pour doter les…

Retrouvez cet article sur le Huffington Post
Source: Yahoo Politique

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close