Faire de l’institution, un modèle de développement durable

Animés d’une volonté commune de favoriser le développement durable et la maîtrise des gestes clés en matière de gestion des déchets, Marcel Tuihani, président de l’assemblée de la Polynésie française et Dauphin Domingo, président du conseil d’administration du syndicat Fenua ma, ont signé ce lundi matin une convention de partenariat visant à mettre en place des actions concrètes au sein de la troisième institution du Pays.

Ce partenariat aura trois grands axes d’actions : la mise en place d’un tri sélectif au sein de l’assemblée; l’identification de lieux spécifiques de tri avec leur signalisation visuelle et la formation au tri des agents de l’assemblée.

Cette opération intervient dans la continuité du plan d’actions de l’assemblée de la Polynésie française en matière de développement durable mis en place en 2012 et entend permettre à l’institution de devenir un véritable modèle au service du développement durable.

Dans cette même optique et dans l’objectif de compenser sa consommation en énergie, l’assemblée a fait installer en 2017, des panneaux photovoltaïques sur ses deux sites : sur les toitures du parking de Taraho’i et du bâtiment Tetuna’e.

L’institution compte aujourd’hui un total de 739 panneaux solaires pour une surface de 1.500 m². Cette installation produit plus de 288 MWh par an d’énergie propre et durable, proportionnellement à l’ensoleillement, ce qui représente près de 200 tonnes de CO2 évitées pour la même période.

À nouveau, l’assemblée de la Polynésie française se veut être un bel exemple à suivre en matière de modernisation de l’administration et de gestion de son impact environnemental.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Faire de l’institution, un modèle de développement durable

  • 26 février 2018 à 21 h 53 min
    Permalink

    Il,faudrait que Mr Tuihani sorte de son bureau et voit dans quel état de saleté est la place Tarahoi devant l’assemblee, c’est une véritable honte, il devrait envoyé les agents de l’assemblée pour faire la police. Les restes de repas, bouteilles vides, papiers gras, etc envahissent ce lieu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close