Faut-il rémunérer le don du sang ?

Pour inciter de plus en plus de personnes à donner leur sang, Julien Damon préconise de rémunérer cet acte. Sous certaines conditions.

Il s’agit d’un vieux sujet de discussion, au comptoir comme dans les colloques de philosophie morale: faut-il rémunérer les personnes qui acceptent que soit prélevé un peu de leur sang ?

La position française, dans un pays tétanisé par le scandale du sang contaminé, consiste à mettre en avant les arguments en défaveur d’une telle rémunération. Celle-ci, au-delà d’être immorale, serait perverse. Elle conduirait à des prises de risque et à des agissements douteux. Elle pousserait les moins favorisés à davantage accepter un prélèvement, pour un peu d’argent. Pis, elle inciterait les donateurs généreux et désintéressés à ne plus participer à des opérations devenues, grossièrement, intéressées.

Nombre d’économistes et de sociologues ont ainsi souligné que la compensation monétaire d’un acte gratuit pouvait engendrer une raréfaction des donateurs. Les individus, issus de toutes les classes sociales, pourraient craindre que leur contribution ne soit désormais interprétée comme un signe de cupidité, plutôt que de générosité.

Tous ces arguments nourrissent de solides controverses sur les mérites respectifs de l’éthique et du marché. Et ce, depuis environ deux siècles, c’est-à-dire depuis que la transfusion entre humains a été rendue possible.

Le sang et, plus précisément, le plasma sont devenus des ingrédients essentiels pour les sciences médicales et les avancées pharmaceutiques. Ces matériaux de base sont, eux, devenus les produits d’un commerce florissant pour les pays exportateurs, au premier rang desquels les États-Unis. Ce sont les pays qui rémunèrent les gens pour un peu de (…) Lire la suite sur LePoint.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close