Ferme aquacole de Hao : des propos inutilement polémiques

Dans un communiqué, les sénateurs de la Polynésie française réagissent aux conclusions du rapport d’information du sénat « bio diversité des outre-mer » et particulièrement sur les propos polémiques relatifs à la ferme aquacole de Hao.

Radio 1 a fait état ce jour d’un rapport d’information du  Sénat relatif aux actes du colloque organisé le 11 juin 2015 sur le thème : «biodiversités outre-mer et changement climatiques »  pour n’en relever que des propos qui peuvent prêter à polémique prononcés par M. Jean-François Silvain, directeur de recherches à l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

Le chercheur s’inquiète, à juste titre, « sur l’impact potentiellement négatif de certains grands projets de développement », citant le projet de ferme aquacole de Hao.

Toutefois, il convient de préciser que ses propos ne reflètent pas la réalité. En effet, si les promoteurs du projet ont bien affiché un objectif de production à terme de 50.000 tonnes de poissons d’élevage, la future ferme aquacole de Hao n’est qu’un maillon de cette production. Les cages d’élevage doivent en effet être réparties sur plusieurs atolls des Tuamotu.

Il est évident pour le promoteur, et le gouvernement de la Polynésie française y veille, que le seul lagon de Hao ne pourrait survivre à une production d’une telle ampleur.

En tout état de cause, le chiffre de 50.000 tonnes correspond à des besoins identifiés pour le marché chinois, mais à ce jour la société en charge de l’exploitation n’a pas confirmé ses objectifs. Si bien qu’il est pour le moins prématuré de tirer des conclusions polémiques à partir de propos que même le chercheur met au conditionnel.

Par ailleurs, il est erroné de dire, comme l’a fait Radio 1, que « la délégation sénatoriale a vivement critiqué l’impact sur l’environnement du projet aquacole de Hao » puisque les sénateurs n’ont apporté aucun commentaire aux diverses communications de chercheurs compilées dans ce rapport de 77 pages, dont ne sont extraites que 5 lignes polémiques, alors que de nombreux propos extrêmement positifs sur la gestion de la biodiversité en Polynésie française n’ont pas été relevés par les journalistes.

 

Télécharger l'article en PDF

5 pensées sur “Ferme aquacole de Hao : des propos inutilement polémiques

  • 22 septembre 2015 à 4 h 31 min
    Permalink

    j’ai bien dit que cela était purement politique et là de sous tous cela qui voulez vous avoir ??? nous le connaissons pour destabiliser le gouvernement sait !!!!je vous le donne en mile ????

    Répondre
  • 22 septembre 2015 à 7 h 55 min
    Permalink

    Nos sénateurs sont contre le projet aquacole? ça ne rassure pas pour la cohésion du nouveau parti

    Répondre
  • 22 septembre 2015 à 18 h 00 min
    Permalink

    Y a pas à tortiller du cul , 50.000 de tonnes de poissons ça va polluer vos lagons . N’oubliez pas que ce n’est que le filet de poisson qui intéresse les chinois , le reste c’est cadeau pour la Polynésie . La preuve avec l’Ecosse. La destruction des écosystèmes

    Dans les élevages intensifs, d’énormes quantités de déchets organiques (matières fécales) et des eaux usées toxiques sont libérées dans l’environnement naturel autour des sites. L’ensemble des fermes écossaises d’élevage de saumon rejette par exemple chaque jour autant de déjections que les 600 000 habitants d’Edimbourg! De ce fait, la composition chimique de l’eau change et peut entrainer une croissance rapide et intempestive d’algues, qui peuvent etre mortelles pour certains animaux marins et constituer un danger pour l’homme par le biais de la consommation de molusques ainsi contaminés. Lorsqu’un éco-système est trop détruit pour continuer l’exploitation, celle-ci est tout simplement déplacée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close