Ferme aquacole de Hao: les exigences environnementales de la Polynésie seront scrupuleusement respectées

 

Le président Edouard Fritch accompagné du vice-président, Teva Rohfritsch, et du ministre en charge des Ressources marines, Tearii Alpha, s’est rendu à Hao pour y rejoindre la délégation de Tahiti Nui Ocean Foods (TNOF). 

Dès leur arrivée sur l’atoll, le maire et son conseil, la délégation de TNOF et la délégation gouvernementale, se sont dirigés vers le site de la future ferme aquacole.

Ils ont pu constater l’avancement des travaux de construction de la digue de protection. Très prochainement, le Pays achèvera également le bétonnage de la route de contournement du site et amorcera les démarches pour la construction de la clôture qui délimitera les espaces dédiés à TNOF et les espaces publics de circulation. L’ensemble de ces travaux liés au site de la ferme représente un investissement de l’ordre de 500 millions Fcfp. 

Le président a ensuite souhaité voir la parcelle foncière que la commune de Hao a prévu pour l’installation de la future centrale thermique de l’île, en remplacement de la centrale existante, située actuellement sur la surface de la future ferme. Le déplacement de la centrale, décision prise par le Pays, occasionnera un dédommagement de l’ordre de 260 millions Fcfp par le Pays à EDT pour la reconstruction d’une nouvelle centrale sur l’atoll. 

Lors de cette visite sur l’île, une réunion a eu lieu entre le conseil municipal de Hao, TNOF et le gouvernement.

Durant cette réunion, monsieur Wang Cheng a présenté à nouveau les différents espaces de la ferme : l’écloserie, les bureaux, les osmoseurs et citernes d’eau, les zones de stockage de la nourriture des poissons, la station d’épuration et d’assainissement, le parking de véhicules électriques, la zone d’hébergement, la zone de bassins, le bâtiment de traitement des poissons et les chambres froides. 

Durant cette réunion, monsieur Wang Cheng a expliqué que les exigences environnementales de la Polynésie seront scrupuleusement respectées, et ce voire même au-delà des normes appliquées en Polynésie, que ce soit pour le traitement des déchets, le rejet des eaux usées, les émissions de carbone, ou encore la sécurité des biens et des personnes. 

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close