Fête de l’autonomie interne: fiers d’être Polynésiens!

En ce 29 juin, une foule indescriptible s’est massée tout le long de l’avenue Pouvana’a a o’opa, à Papeete, pour assister aux festivités de l’autonomie interne.

Comme chaque année, cet événement festif et populaire – dont c’est la 32ème édition – a connu son point d’orgue avec le traditionnel défilé du Hivavaevae qui rassemble plusieurs milliers de participants fiers de représenter leur association, leur club, leur groupement, principalement à vocation culturelle, sportive ou artisanale.Dlégation PacifiqueFouleVue générale

Une fois encore, l’organisation a été rondement menée en présence des plus hautes autorités du Pays et de l’Etat, au premier rang desquelles figuraient le président du Pays, Edouard Fritch et le haut-commissaire de la République en Polynésie, René Bidal. A noter également la présence de nombreux chefs d’Etat ou de pays associés du Pacifique réunis, il y a quelques jours, à la Présidence pour parler d’environnement.Ministres femmesDans un message lu par miss Tahiti 2014, Hinarere Taputu, le président Fritch a voulu rappeler les dates (1977-1984) et les moments clés qui ont permis à la collectivité de devenir un Pays d’outre-mer, mais plus encore de se gouverner « librement et démocratiquement » dans le respect de notre identité.

Aussi, le 29 juin symbolise ce qui rassemble le peuple polynésien et l’amour pour son pays.HymnesHinarere

Après les hymnes, le chef de l’exécutif a également procédé à la décoration de huit personnalités dans l’Ordre de Tahiti Nui dont le docteur Bagnis, éminent scientifique, élevé au rang de commandeur.Bagnis bis décoré

Pour clore ce premier temps forts de la journée, les délégations ont descendu l’avenue, du rond-point de la présidence jusqu’à celui du Pacifique devant une foule en liesse.Mama PurotuFiers maohiHeikura NuiConseil femmesMama PurotuFemmes maohiMaohi

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Fête de l’autonomie interne: fiers d’être Polynésiens!

  • 1 juillet 2016 à 10 h 45 min
    Permalink

    Le plus beau symbole se trouve dans la première photo publiée avec les deux drapeaux français et polynésiens portés avec joie par des femmes.
    Oui, je suis fière d’être une femme polynésienne française qui a reçu deux cultures complémentaires aux valeurs de liberté, d’égalité entre toutes et tous, de fraternité et de sororité.
    Te aroha ia rahi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close