Fin de conflit à Air Tahiti

Suite à la levée de la grève, ce jour, en milieu d’après-midi, la direction générale d’Air Tahiti tire les enseignements du conflit.

 Un protocole de sortie de grève a été signé ce vendredi 3 juin à 16h30. Avec les partenaires sociaux qui ont été à l’initiative de plusieurs préavis de grève devenus effectifs à partir du 13 mai 2016.

 Aux clients que nous n’avons pas pu servir par manque de personnels nous leur adressons à nouveau toutes nos excuses et nous les remercions pour leur compréhension et leurs nombreux messages de soutien. Nos excuses vont bien sûr aux habitants des îles les plus isolées qui n’ont plus été desservies depuis plus de quinze jours pour certaines d’entre elles.

 Nous présentons également nos excuses aux compagnies aériennes internationales et à leurs collaborateurs qui ont du suppléer le manque d’effectifs d’Air Tahiti en réalisant des tâches qui n’étaient pas les leurs, souvent en horaires de nuit. Leurs efforts et celles des équipes de volontaires d’Air Tahiti ont permis à tous les vols d’être réalisés avec un minimum de retard.

Nous voulons aussi mettre en avant le personnel resté au travail souvent sur des postes différents qui a permis de réaliser une activité minimum sur les lignes où le service aux escales pouvait être assuré sans risque pour la sécurité des passagers. Grâce à ces personnels, nous avons pu répondre à environ 70% des demandes de transport.

Le soutien apporté par le conseil d’administration à l’équipe de direction générale et le respect par le gouvernement de la Polynésie française de l’autorité des dirigeants de la compagnie – en se refusant à toute intrusion dans la gestion interne d’Air Tahiti – ont contribué à renforcer les positions défendues par la société.

Désormais au complet, nos équipes auront pour mission première de rattraper les retards accumulés ; la direction « Marketing & Commercial » apportera régulièrement au public toutes les informations nécessaires pour que nous redevenions au plus vite.

Interrogé ce soir par nos confrères de TNTV, le directeur général, Manate Vivish a précisé que le « plan de réduction du temps de travail » communément appelé « plan social » était maintenu dans les archipels, sans pour autant engendrer des licenciements. Quant au paiement des jours de grève, comme il avait été réclamé la veille par l’Intersyndicale, la compagnie, par principe, n’a pas accédé à la requête. En revanche, les prélèvements seront étalés sur plusieurs mois afin de ne pas pénaliser les grévistes, a t-il précisé.

Mais plus que le bilan financier de ce conflit, estimé à plusieurs centaines de millions de francs pacifique, Manate Vivish forme le voeu que les personnels, grévistes comme non grévistes, parviennent à retravailler ensemble le plus rapidement possible. Pour le bien des usagers.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Fin de conflit à Air Tahiti

  • 4 juin 2016 à 12 h 21 min
    Permalink

    Degueulasse d’étaler les prélèvements des jours de grève, quand on fait la grève on assume les conséquences, ça ne va pas que dans un sens!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close