Flambée de violence à Calais entre migrants

Calais n’avait pas connu un tel accès de violence depuis plusieurs mois.

Jeudi, une rixe entre des Afghans et des Érythréens a fait vingt-deux blessés dont cinq par balle. Quatre de ces derniers sont en urgence absolue, dont un pour qui le pronostic vital est engagé.

Pourtant, la pression migratoire est sans rapport avec celle de 2016, avant le démantèlement de la «jungle» où vivaient plus de 8000 migrants.

Aujourd’hui, ils ne sont plus que 500 à 800 Afghans, Érythréens et Soudanais à errer dans la ville, dans l’espoir de rejoindre clandestinement l’Angleterre. Aujourd’hui comme hier, ils se regroupent par nationalité sans trop se mélanger, sauf aux heures de repas distribués dans plusieurs endroits de Calais par l’Auberge des migrants, Utopia 56 et l’association Salam. C’est l’une de ces distributions qui a viré à l’affrontement intercommunautaire.

Vendredi, quatre Érythréens étaient toujours entre la vie et la mort. «On a atteint un degré de violence inédit», a déclaré Gérard Collomb au soir de cette rixe sanglante. Le ministre de l’Intérieur s’est rendu sur place dans la nuit de jeudi à vendredi, informé par le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry, du niveau de tension extrême qui régnait autour de la ville.

Vendredi matin, la police judiciaire de Lille a effectué des relevés sur les lieux de la fusillade, assistés par la brigade mobile de recherche de la Police aux frontières (PAF) de Calais. Mais la cause de ces affrontements laisse peu de place au doute quant à l’implication de passeurs. Ça ressemble à un règlement de comptes, explique une source judiciaire. Le secteur où s’est produite la fusillade est plutôt contrôlé par des filières afghanes.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close