Foire agricole 2015: le retour aux sources prend fin

Après deux semaines d’intense activité, la Foire agricole 2015 se referme aujourd’hui sur l’esplanade de Vaitupa-Faa’a.

Que dire de cet événement qui fête sa trentième année d’existence au fenua, sinon qu’il est toujours aussi populaire! Ce week-end encore, beaucoup de monde a parcouru les stands de la foire en quête d’un produit du terroir.IMG_5875

Du point de vue de l’accès au site, proprement dit, des améliorations méritent d’être apportées: aucun mutoi pour faciliter la circulation autour du rond-point de Heiri, alors que le parking de Vaitupa mériterait d’être goudronné pour le confort de ses usagers. Résultat: une file de voitures s’étirant jusqu’à l’aéroport de Tahiti-Faa’a samedi en fin de matinée.IMG_5877

Arrivés sur place, les visiteurs sont comblés, il est vrai, en fruits, légumes, plantes et matériels divers de jardinage. Des crevettes de la presqu’île ainsi que des paraha peue d’élevage sont également en vente. En revanche, on ne voit pas vraiment l’intérêt d’accueillir des stands de vêtements et de scooters…mais bon, les organisateurs doivent avoir leurs raisons. Financières, on imagine!

Un déplacement à la foire doit obligatoirement s’accompagner d’une pause déjeuner, le temps de tremper ses doigts dans l’incontournable assiette de ma’a tahiti.

Seul regret: les prix affichés, à quelques exceptions près, ne sont pas conformes à la réalité. Vendre la barquette de 4 tomates (même grosses) à 300 Fcfp alors que le kilo se trouve à 395 Fcfp dans une grande surface commerciale, c’est encore trop cher à la foire où les exposants n’ont quasiment aucun frais: ni électricité, climatisation, personnel, entretien, charges locatives etc…Le même constat peut être fait pour les melons et autres pastèques vendus quasiment au même prix que dans n’importe quel autre magasin.IMG_5878

Aussi, pour redonner goût aux produits de la terre, encore faut-il que les prix de ceux-ci reviennent à la réalité des choses! Exemple quand même: un pot de miel (origine Ua Pou, Marquises) à 1000 Fcfp, voilà une bonne affaire, et une marque d’encouragement pour le producteur. D’autres enseignes, comme celle dernièrement ouverte à Pirae, devraient s’en inspirer…

IMG_5881

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close