François de Rugy quitte le « perchoir » pour le ministère de l’Ecologie

La présidence de la République a annoncé mardi 4 septembre que François de Rugy était nommé ministre de la Transition écologique et solidaire en lieu et place de Nicolas Hulot, démissionnaire.

Dans la foulée de cette annonce, les réactions des acteurs politiques et associatifs étaient, à tout le moins, mitigées.

David Cormand « bienveillant » mais « lucide »

« Je veux être dans une forme de bienveillance », a réagi David Cormand, secrétaire national d’EELV. « Je souhaite que les choses se passent le mieux possible. » « Je connais bien François [de Rugy], il est le tenant d’une écologie qui lui définirait comme pragmatique », a indiqué David Cormand ajoutant rester « lucide ». « Ce remaniement traduit aussi un repli en termes de choix sur l’écologie dans le premier cercle de la macronie. »

Avec la nomination de François de Rugy, « on revient à quelque chose de plus classique » qu’avec Nicolas Hulot. « C’est un peu un jeu de chaises musicales à l’intérieur du cercle des amis d’Emmanuel Macron », a commenté le secrétaire national d’EELV.

David Cormand « va regarder la question de la transition énergétique » car, pendant la primaire du Parti socialiste en 2017, François de Rugy avait défendu la sortie du nucléaire à terme. Il était « très (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close