François Hollande : la loi Morin doit être appliquée « pleinement »

Le président de la République François Hollande, en visite d’Etat en Algérie, s’est exprimé, mercredi, sur plusieurs dossiers, dont celui de l’indemnisation des victimes du nucléaire. Interrogé sur le sujet, il a déclaré que la loi Morin devait être appliquée « pleinement ».

Cette loi, concoctée en 2010 par le ministre de la Défense de l’époque, Hervé Morin, n’a « certainement pas » été appliquée avec la « détermination nécessaire », a estimé le chef de l’Etat, qui répondait à une question posée lors d’une conférence de presse, à Alger, rapporte l’AFP (Agence France Presse).

« Et s’il apparaît qu’il y a des conditions qui ne permettent pas à des victimes de faire valoir leur droit, nous regarderons comment faire », a encore ajouté le président de la République. Ces déclarations interviennent après une récente réunion du comité d’indemnisation, à Paris, à l’issue de laquelle l’association Moruroa e Tatou, mais aussi l’association métropolitaine AVEN, avaient vivement critiqué le fait que peu de personnes aient pu effectivement obtenir des indemnisations depuis que la loi Morin est en vigueur.

La France a réalisé 210 essais nucléaires, d’abord en Algérie de 1960 à 1966, puis en Polynésie française de 1966 à 1996. Plusieurs milliers militaires et civils ont travaillé pendant trente années sur les atolls de Moruroa et Fangataufa pour réaliser les campagnes de tir.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close