French Blue: l’UPLD agite déjà l’épouvantail du péril extérieur

L’arrivée prochaine de la compagnie French Blue dans le ciel polynésien a suscité un vif échange, ce matin à l’assemblée de la Polynésie française, entre le représentant UPLD (indépendantiste) Tony Géros, et la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau.

Dans le cadre des questions orales au gouvernement, le premier a notamment accusé le gouvernement du Pays de « donner aux voyageurs l’accès à des billets bon marché tout en sachant que nos capacités hôtelières ne seront pas capables d’absorber ce surcroît de flux ».

Pire, dans son intervention, l’élu bleu ciel a surtout voulu stigmatiser les « backpackers », entendez par là, des sacs à dos dont le niveau de ressources ne serait pas en adéquation avec le standing voulu par certains au fenua. Et d’ajouter: « Ils viendront chez eux sans souci de durée de séjour ou encore de formalités administratives comme le ferait n’importe quel ressortissant national de la communauté européenne qui se déplacerait de Paris à Toulouse tout comme d’une ville à une autre d’Europe ».

Aussi, Tony Géros a appelé le gouvernement à une « extrême vigilance », avant de formuler plusieurs questions: « Avez-vous l’intention de mettre en place une fiche d’information relatif aux raisons de leur séjour, leur lieu de résidence, la durée de résidence, le montant qu’ils envisagent de dépenser, l’identité de la personne qui se porterait garant de leur présence sur notre territoire ? ».

En d’autres termes et comme l’a déclaré la ministre du Tourisme (lire par ailleurs) en guise de réponse, l’UPLD ne fait ici qu’agiter l’épouvantail du péril extérieur.

Un drôle de signal donné aux investisseurs potentiels…

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “French Blue: l’UPLD agite déjà l’épouvantail du péril extérieur

  • 10 novembre 2017 à 6 h 32 min
    Permalink

    C’est le racisme iPad qui ressort dans les propos tenus par ce guignol. Une honte pour notre fenua. De plus ces gens, ne s’occupent même pas de nos préoccupations, nous souhaitons nous aussi partir voir notre famille et nos amis en métropole pour un prix abordable. Oscar, Tony et leur clique ils s’en moque eux il ne paye pas, ils voyagent avec les fonds de leur parti et sûrement pas en eco !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close