Fritch à Paris la semaine prochaine.. avec trois députés dans ses valises ?

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, s’envole dimanche soir à destination de Paris où deux entretiens importants l’attendent en milieu de semaine prochaine.

Dans une récente interview à nos confrères de Tahiti-Infos, le chef de l’exécutif local s’est dit assez confiant dans l’issue du deuxième tour des Législatives. Objectif: réaliser un carton plein pour le Tapura en envoyant trois députés parler d’une seule et même voix sur les bancs de l’assemblée nationale.

Pour deux d’entre elles, Maïna Sage et Nicole Sanquer, respectivement dans la 1ère et 2ème circonscription, les choses sont plutôt bien engagées compte tenu de l’écart de voix confortable qui les sépare de leurs adversaires orange, Moana Greig et Teura Iriti, à savoir: 5 919 pour la première et 3 632 pour la seconde.

Pour ce qui concerne l’ancien ministre de la Santé, Patrick Howell, en revanche, il lui faudra batailler dur pour l’emporter face au candidat UPLD, Moetai Brotherson, devancé de seulement 904 suffrages. Tout dépendra en partie de la mobilisation – ou non ? – des troupes indépendantistes à Faa’a où ce dernier possède son plus gros réservoir. Mais c’est sans compter, et ce contre toute attente, sur un possible report de voix orange sur le nom du représentant de la majorité territoriale…

Aussi, dans la perspective où la machine électorale est parfaitement huilée en faveur du camp présidentiel, Edouard Fritch a prévu d’emmener dans ses valises les trois nouveaux parlementaires. Car outre la cérémonie d’installation solennelle sous les dorures du Palais-Bourbon, le président va lui aussi honorer ses deux premiers rendez-vous au sommet de l’Etat. En effet, à son agenda, figurent une première rencontre, mercredi (12h30, heure de Paris) avec la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, suivie d’une seconde le lendemain (14h30) avec le Premier ministre, chef du gouvernement central, Edouard Philippe.

L’occasion pour le président du Pays de rappeler son voeu de travailler avec la nouvelle équipe, dans des relations de confiance et constructives, comme il l’avait fait sous le précédent quinquennat. Mieux encore puisque ses trois poulains ont d’ores et déjà annoncé qu’ils prendront leurs quartiers au sein du groupe de la majorité d’En Marche que les sondages créditent déjà d’environ 400 sièges, voir plus, sur 577 députés.

Photo d’archives

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close