Fusillade aux Etats-Unis: « Ca suffit », lance Obama

Des enquêteurs américains cherchaient samedi à déterminer le mobile d’un tireur qui a tué trois personnes dans un centre de planning familial du Colorado où l’on pratique l’avortement, une énième fusillade qui a provoqué la colère du président Barack Obama.

Un homme blanc de 57 ans s’était introduit vendredi dans un centre de la grande organisation américaine de planning familial Planned Parenthood, à Colorado Springs (ouest), avant d’ouvrir le feu durant des heures, tuant un policier et deux de ses concitoyens et faisant neuf blessés légers.

Lors d’une conférence de presse samedi, les autorités locales n’ont pas donné de raison précise à l’attaque perpétrée par Robert Lewis Dear, qui a été arrêté après plus de cinq heures d’échanges de tirs.

Dans la soirée, la présidente de Planned Parenthood pour le secteur des montagnes Rocheuses, Vicki Cowart, a affirmé que « des témoins confirment » que le tireur « était mû par son opposition à l’avortement légal ».

« Il s’agit d’un acte de violence effroyable à l’encontre de l’accès aux soins, visant à terroriser des professionnels de santé qualifiés et dévoués », a-t-elle ajouté.

Les quelque 700 centres de Planned Parenthood, une organisation à but non lucratif qui reçoit des fonds publics, fournissent des services gynécologiques à un grand nombre de femmes: examens préventifs, contraception, interruptions volontaires de grossesse (IVG).

La pratique de l’IVG en fait régulièrement des cibles de manifestations voire d’agressions pour les opposants farouches à l’avortement.

Sans attendre les conclusions de l’enquête, Barack Obama avait dès samedi matin dénoncé une nouvelle fois « la facilité d’accès aux armes de guerre » dans son pays. « Nous devons faire quelque chose (…). Ca suffit », a tonné le président américain.

Il a précisé que l’homme possédait « une arme d’assaut ».

« Ce n’est pas normal. Il ne faut pas que cela devienne normal », a encore protesté le président démocrate, qui réagit systématiquement lors de fusillades meurtrières aux Etats-Unis en réclamant un meilleur contrôle des armes à feu, notamment les plus puissantes. Il exhorte, sans succès, le Congrès dominé par les républicains à légiférer.

– ‘Aucune menace précise’ –

Selon la police, 24 personnes – qui se sont retrouvées otages à un moment donné – ont été évacuées saines et sauves du centre. Quelque 300 autres personnes s’étaient calfeutrées dans des commerces environnants.

Le tireur était entré dans la matinée dans la clinique, d’où il avait commencé à tirer depuis une fenêtre. Les forces de l’ordre avaient encerclé le bâtiment et l’homme s’était finalement rendu après une fusillade et une longue confrontation avec la police.

Le tireur, qui apparaît sur la photo diffusée par les autorités en tenue orange de détenu, cheveux gris et barbe blanche fournie, est incarcéré dans un centre de détention du comté d’El Paso (Colorado). Il devrait comparaître devant la justice dès lundi, selon le New York Times.

Les médias américains le décrivent comme un solitaire apparemment perturbé, connu des services de police pour des délits mineurs.

Les centres de planning familial se sont récemment retrouvés au coeur d’une polémique en raison de la diffusion de vidéos qui laissaient entendre que l’organisation vendait des cellules fatales.

Le Congrès, dominé par les républicains, a également tenté à plusieurs reprises de couper les financements publics de l’organisation lors de discussions budgétaires, sans succès jusqu’à présent.

Même si « aucune menace précise » n’est connue des forces de l’ordre, a expliqué Peter Carey, chef de la police de Colorado Springs, la sécurité a été renforcée autour des centres de planning familial dans le Colorado.

A la date du 20 novembre, les Etats-Unis ont été le théâtre de 337 fusillades de masse en 2015, soit plus d’une par jour, selon le site Shootingtracker, qui recense tous les incidents de ce type impliquant au moins quatre victimes, qu’elles aient été tuées ou blessées.

Fusillade aux Etats-Unis: « Ca suffit », lance Obama
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close