Gaz de Tahiti refuse la surenchère

Par la voix de son P-d.g Georges Siu, la société Gaz de Tahiti  a choisi de communiquer sur le mouvement social en cours à Motu Uta depuis maintenant un mois.

Ce n’est pas un aveu d’échec! « Ma porte est toujours restée ouverte… », précise notre interlocuteur. Mais quelque part, Georges Siu lance un appel à la raison pour trouver une issue honorable au mouvement qui paralyse l’entreprise depuis un mois.

D’emblée, le patron de Gaz de Tahiti tient à présenter toutes ses excuses à la population pour les troubles occasionnés par les dix-sept salariés en grève (sur un effectif de 37) qui « prennent en otage l’ensemble des habitants de Tahiti et ses îles ».

Pour autant, il n’est pas prêt d’accepter n’importe quoi! Et encore moins, la surenchère imposée par la CSP comme en atteste l’ajout d’un quatrième point qui ne figurait pas dans la liste initiale des revendications.

Quant à ce que réclament les grévistes, Georges Siu n’entend pas aller au-delà du point 1, à savoir discuter d’une revalorisation de la grille salariale de 2%. Il précise au passage qu’en septembre 2014, satisfaction avait déjà été donnée au personnel. A telle enseigne que la moyenne des rémunérations atteindrait 280 000 Fcfp par mois contre 152 914 Fcfp correspondant au Smig. Pour le reste, il réfute catégoriquement d’accorder des indemnités supplémentaires pour quatre anciens salariés partis à la retraite fin 2013 et fin 2014. Du jamais vu.

Face à une organisation aussi intransigeante que la CSIP, Georges Siu plaide la bonne foi. « Dans la famille Siu, dit-il, nous avons l’habitude de faire du négoce. Un coup on tient bon; un coup on lâche ».

Autrement dit, la direction et les actionnaires de l’entreprises sont prêts à tenir le temps qu’il faut. Et de prévenir néanmoins: le stock d’avant la grève a été épuisé. Aujourd’hui, 1400 bouteilles sont remplies chaque jour, soit seulement un quart des besoins. La pénurie n’est pas loin.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Gaz de Tahiti refuse la surenchère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close