Généalogiste successoral: une formation universitaire qui répond à un besoin!

Le service de la formation continue de l’UPF propose un diplôme d’université « Généalogiste successoral » de 140 heures à partir du 14 novembre 2016.

Si la Polynésie pour des raisons culturelles, historiques et juridiques est le pays des indivisions qui durent dans le temps, on comprend que la question de la transmission des biens au fil des générations nécessite la connaissance parfaite de la composition des familles, et des liens de descendance et d’alliance au sein des différentes souches. Ainsi, l’ouverture des successions, ou les « affaires de terres » et en particulier les questions de  gestion des indivisions ou de partage nécessitent souvent l’établissement d’une généalogie, mettant en évidence la descendance d’une famille à partir d’un ancêtre commun.

Mais si la lecture d’une généalogie permet de connaitre les liens de filiation existant entre les personnes, elle permet aussi de déterminer la transmission des biens au regard des règles du droit des successions.

C’est pourquoi, les enseignements fondamentaux de ce DU portent essentiellement sur des matières juridiques : droit de la filiation, les actes d’état civil, droit des successions et des libéralités, droit des régimes matrimoniaux, ainsi que sur des enseignements pratiques relatifs à l’enquête foncière et à l’enquête généalogique.

Les cours sont dispensés par des spécialistes de ces matières : notaires, juristes, professionnels de l’état civil, du cadastre, du service des hypothèques,…

Cette formation répond en effet à un besoin local fort. Que ce soit pour un professionnel ou pour des particuliers, le généalogiste est celui qui va mettre en évidence les liens de filiation et d’alliance ayant existé au fil des générations, pour permettre de découvrir et de comprendre comment les biens immobiliers ont été transmis aux différentes souches, en application des règles du droit des successions, des libéralités et des régimes matrimoniaux. L’établissement d’une généalogie constitue dès lors un moyen de preuve au service de la revendication des terres par les familles. Cette formation, qualifiante et diplômante, permet donc de devenir un spécialiste en la matière.

Conditions d’inscription

Les inscriptions sont ouvertes dès maintenant pour tous les titulaires d’un baccalauréat ou d’un titre équivalent. Si votre niveau d’étude initial ne vous donne pas accès de droit à la formation, vous pouvez effectuer une demande de Validation des Acquis Professionnel. La VAP nécessite des acquis professionnels ou personnels en relation avec la formation visée.

  • Pour toute information complémentaire : 40 803 819 ou par mail : bontant@upf.pf
  • Inscription au service de la formation continue :
    • Campus Outumaoro, rez-de-chaussée du bâtiment A, de 8h à 12h et de 13h30 à 17h du lundi au jeudi.
  • Les frais d’inscription sont de 140 000 Xfp*.

* Formation éligible au Fonds paritaire de gestion

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close