Glyphosate: bataille politique sur fond d’études scientifiques

 

Nouvelle étape dans le dossier glyphosate. Ce jeudi, la Commission européenne va soumettre au vote de ses États membres le renouvellement de la licence de l’herbicide pour cinq ans.

Les débats promettent d’être tendus: Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, a déjà annoncé que la France s’opposera à toute prolongation supérieure à trois années.

Et pour cause, cet herbicide controversé divise depuis des mois l’Union européenne, mais aussi les politiques, les ONG, les industriels, les agriculteurs et la communauté scientifique internationale. Le glyphosate, que l’on retrouve notamment dans le Roundup de Monsanto, est-il cancérogène? Les -multiples- études scientifiques sur ce produit sont-elles crédibles? L’Express fait le point.

« Probable » cancérogène

Le glyphosate est l’herbicide le plus répandu au monde. Relativement peu cher, il est très efficace pour éliminer les mauvaises herbes. Il est est principalement utilisé par les agriculteurs, mais aussi par des industriels et particuliers.

Ses ventes se sont envolées aux États-Unis et en Amérique Latine à partir de 1996, quand Monsanto a réussi à produire des plantes génétiquement modifiés (OGM) capables de résister au Roundup, ce qui a permis aux fermiers de traiter leurs champs sans tuer leurs récoltes et donc d’augmenter leurs rendements.

Alors pourquoi le glyphosate est-il aussi critiqué? Principalement à cause du rapport rendu en 2015 par le Centre international de recherches contre le cancer (CIRC), une branche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) basée à Lyon, qui a classé le glyphosate comme « probable cancérogène ». 

Pour en arriver à cette conclusion, le CIRC s’est basé sur des études portant principalement sur des souris et des rats qui développaient des tumeurs « dans la thyroïde, le foie, la peau, le pancréas, la lymphe, le testicule, la glande mammaire, les reins et le poumon » après avoir été exposés au glyphosate.

Source: Yahoo Actualités

 

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close