Grand nettoyage à Titioro-Papeete avant les sanctions pécuniaires!

Une grande opération de nettoyage de l’avenue Pierre Loti à Titioro a été mise en place par la Ville de Papeete le mercredi 30 août 2017.

Soixante personnes étaient mobilisées sur le terrain – agents communaux dont vingt jeunes en contrats d’accès à l’emploi (CAE), policiers municipaux, référents et résidents du secteur – que ce soit pour le ramassage des déchets ou pour l’information des administrés. Tous étaient motivés pour améliorer leur cadre de vie: équipés de sacs, de gants et de râteaux, ils n’ont pas ménagé leurs efforts pour balayer, ramasser, trier.

L’objectif principal de cette opération était de rappeler le calendrier de collecte et les consignes de tri selon les types de déchets, et surtout sensibiliser les habitants au fait qu’il importe d’adopter les bons gestes.

Cette phase d’information est un préalable à d’éventuelles sanctions aux pollueurs (entre 8 100 et 89 000 Fcfp d’amende, Code de l’Environnement) et à « ceux qui viennent d’autres communes pour jeter à Papeete », explique le maire Michel Buillard.

Un point de regroupement, une sorte de mini déchetterie, est par ailleurs mis en place au fond de la vallée, après la pépinière municipale, afin de permettre aux habitants du secteur d’y déposer leurs déchets (encombrants, végétaux, batteries, verre, à l’exclusion des bacs verts et gris), triés par catégorie. Il constitue une alternative aux dépôts sauvages en bordure de route. La commune invite donc les riverains à faire l’effort de s’y rendre. Ce dispositif devrait être étendu dans les quartiers de Tipaerui, de La Mission et d’autres secteurs encore. Titioro est ainsi une zone pilote.

 « J’ai les personnes ressources aujourd’hui, pour mener à bien cette opération. Nous avons déjà commencé avenue Pomare IV, on continue sur l’avenue du commandant Chessé ainsi qu’à Tipaerui, où des trottoirs sont créés pour sécuriser les piétons et aussi pour supprimer les dépôts sauvages d’encombrants », poursuit le maire de Papeete.

Conscient que la tâche ne sera pas aisée pour faire changer les comportements, le maire sait qu’il faudra « se parer d’optimisme pour affronter ces défis permanents » et compte sur la collaboration de la population : « Seul, on ne peut pas y arriver. Par contre, si tout le monde se donne la main et avec de la bonne volonté, ce sera plus facile… »

Calendrier des collectes : ce qu’il faut retenir

  • Il n’y a pas de diminution des ramassages.
  • Il est important de respecter les jours et horaires de dépôt et de collecte, selon les types de déchets.

  • Ordures ménagères (bacs gris et verts) : des collectes supplémentaires ont été mises en place pour les professionnels.

  • Encombrants et déchets végétaux : la fréquence est aujourd’hui de deux fois par mois (une semaine sur deux), contre une fois par mois auparavant.

  • Il existe certains déchets que la commune ne collecte pas : déchets électroniques, toxiques, déblais et gravats, verre. Il faut joindre un prestataire privé ou utiliser les points d’apport volontaire existants.

Texte et photo: Ville de Papeete

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close