Grève générale: la Fonction publique n’adhère pas!

C’est tout au moins ce qui ressort des chiffres de participation que nous nous sommes procurés.

L’appel au débrayage initié depuis mardi matin par l’Intersyndicale contre le projet de réforme de la Protection sociale généralisée (PSG) n’a, pour l’heure, pas eu l’effet escompté!

Ce qui peut expliquer en partie l’annonce d’un durcissement des actions avec la perspective de blocage et/ou de barrages aux entrées Est et Ouest de la capitale, tôt jeudi matin. L’objectif étant de faire de Papeete, « une ville morte » comme l’ont déjà annoncé les leaders syndicaux.

Il n’empêche que la « mayonnaise » n’a visiblement pas pris au sein des entités publiques du Pays.

En effet, sur la cinquantaine de structures impactées par le préavis, totalisant un effectif de 5 464 personnes, on a recensé durant la journée de mardi seulement 154 personnes en grève, soit un peu moins de 3% des agents de la FPT.

C’est notamment à la Direction générale de l’éducation et des enseignements (7,80%), au Centre hospitalier du Taaone ou encore à la direction de l’agriculture (9,63%) que le mouvement a été le plus suivi. Qu’en sera t-il demain ? Affaire à suivre.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close