Gros déploiement de forces contre le régime syrien

Une semaine après les soupçons d’attaque chimique à Douma, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont mené une opération conjointe visant à punir le régime syrien.

Le président américain, Donald Trump, est apparu sur les écrans de télévision à 21h00 à Washington (03h00 heures du matin à Paris) pour annoncer aux Américains qu’il venait «d’ordonner des frappes de précision contre des cibles associées aux capacités d’armes chimiques du dictateur syrien Bachar el-Assad. Une opération combinée avec les forces françaises et britanniques est en cours. Nous les remercions toutes deux.»

L’Élysée confirme la participation de la France

L’Élysée a envoyé à 03h26 un communiqué de presse aux rédactions pour annoncer la participation de la France aux frappes. Quelques minutes plus tard, Emmanuel Macron, qui a supervisé les opérations depuis une salle de crise en présence notamment de la ministre des Armées, Florence Parly, a repartagé l’information sur son compte Twitter.

Cinq frégates – trois frégates multimissions FREMM, une frégate anti-aérienne et une frégate anti-sous-marine – et un pétrolier ravitailleur ont été engagés, ainsi que cinq Rafale, quatre Mirage 2000-5, deux Awacs et six ravitailleurs.

Le Royaume-Uni envoie quatre avions de combat Tornado

Les avions ont décollé de la base de la Royal Air Force d’Akrotiri, à Chypre, et tiré des missiles de croisière Storm Shadow. (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close