Grosse affluence au 1er salon Alternatiba Tahiti

Véritable festival « écolo et solidaire », samedi, toute la journée, dans le hall de l’assemblée de la Polynésie française.

Qui sommes-nous ? Comment vivons-nous ? Dans quelle société voulons-nous vivre, aujourd’hui et demain ? Autant de questions que tout un chacun était en droit de se poser en parcourant les nombreux stands de cette première initiative du genre impulsée par l’association Colibris.IMG_4334IMG_4328

Mais plus que la simple dimension écologique, ce regroupement de bonnes volontés n’avait pour ambition que d’attirer l’attention du public sur les alternatives possibles dans divers domaines de la vie quotidienne, qu’il s’agisse d’habitat, d’alimentation, de bien-être ou encore de transport.

Place à l’originalité donc avec, par exemple, des décorations d’intérieur (table basse, luminaire…) réalisées à partir de carton d’emballage. Plus vrai que nature!

IMG_4326Au rayon alimentation ensuite, les organisateurs ont naturellement valorisé le bio, sans pesticide, bon pour la santé avec une petite dégustation de produits frais à l’extérieur. Des conseils pour cuisiner étaient également  prodigués pour que le ma’a sain soit également bon en bouche.

A noter également la présence de la Société polynésienne de l’eau et de l’assainissement (SPEA) venue promouvoir son savoir et le précieux liquide qui coule au robinet de la capitale.

Ambiance zen également dans le coin relaxation pour quelques séances de massage aux huiles essentielles.IMG_4330

Enfin, l’île de Tahiti n’étant pas extensible et compte tenu des problèmes récurrents de circulation en période scolaire, rien de tel que le covoiturage pour se faciliter la vie. A cette fin, un premier site internet (www.tako.pf) vient de voir le jour. Il n’attend plus que les inscriptions pour démarrer.

IMG_4332

 

Parallèlement, l’association polynésienne de développement durable, 2 D Attitude, milite encore et toujours pour un projet de Tram aérien dans la zone urbaine.

Une présentation officielle a déjà été faite aux élus de l’APF voici quelques mois. Sans suite jusqu’ici. Pourtant, l’idée n’est pas si farfelue qu’on pourrait le croire tant les atouts (économique, écologique et financier) sont réunis pour passer à la phase d’étude

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close