Guerre commerciale avec la Chine: c’est l’engrenage!

Donald Trump vient de mettre à exécution sa menace de taxer de 10% quelque 200 milliards de dollars d’importations chinoises supplémentaires. Au risque de se tirer une balle dans le pied.

Au risque de mettre l’économie mondiale (déjà fragile) cul par-dessus tête, Donald Trump a donc décidé de jouer à fond la carte du va-t-en-guerre commercial.

Le locataire de la Maison Blanche vient de mettre à exécution sa menace de taxer de 10% quelque 200 milliards de dollars d’importations chinoises supplémentaires à partir de lundi 24 septembre pour les porter ensuite (dès le 1er janvier 2019) à 25%. Cette troisième salve contre Pékin intervient moins de trois mois après celles de juillet et août lorsque Washington annonçait une hausse des droits de douane de 25% sur un total de 50 milliards de dollars de produits chinois. Il s’agissait de contraindre Pékin à modifier radicalement sa politique en matière de commerce, de transfert de technologie et de subventions aux industries de haute technologie. La Chine ripostait en taxant le même montant d’importations américaines.

Escalade entre géants

Les deux pays sont désormais dans un engrenage. Lundi soir, dans la foulée de son annonce, Trump s’est voulu encore plus menaçant, déclarant à l’endroit de Pékin que «toutes mesures de représailles contre les Etats-Unis entraînerait la mise en œuvre de la phase 3», à savoir des tarifs douaniers sur 267 milliards de dollars d’importations supplémentaires.

Ce serait alors la totalité des importations de l’empire du Milieu qui seraient frappées de mesures protectionnistes américaines, perspectives déjà agitées par Trump. L’escalade entre les deux géants de l’économie mondiale, qui pèsent environ un tiers du PIB mondial, risque de se poursuivre : Pékin a annoncé hier l’imposition de nouveaux droits de douane punitifs sur les produits américains, représentant (cette fois encore) 60 milliards de dollars d’importations annuelles en Chine. A l’instar des Etats-Unis, les douanes chinoises appuieront (…)

Lire la suite sur Liberation.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close