Heiura appelle au boycott du miel de Chine

Le parti écologiste, Heiura les Verts, appelle au boycott du miel de Chine sur le réseau Facebook. Il en explique les raisons.

– Miel : Pourquoi il faut boycotter.

L’importation du miel décidée par le gouvernement d’Edouard Fritch saucée avec l’incertitude des pays d’origine, entre autres la Chine, qui manipule la composition du miel, nous n’avons aucun moyen de faire barrage à cette décision ! Si,bien sûr que si. Nous appelons à boycotter. C’est à tous les polynésiens, les consommateurs, les restaurateurs… tous attachés à la traçabilité, à la qualité de ce que nous servons sur nos tables, à montrer notre détermination.

Cette opération qui ne se justifie absolument pas.
1) Sur le coût du miel local qui serait vendu à un prix exorbitant, chacun peut se rapprocher des producteurs, ils se sont regroupés. Le prix de vente est correct. Il s’agit de rémunérer le travail des apiculteurs du fenua.
2) Sur un monopole polynésien, l’importation ayant été interdite ! Quel scandale. Les apiculteurs sont des Polynésiens qui travaillent indépendamment. Ils ont mis leurs petites unités en commun, pour être entendus par les autorités.
3) Plus grave encore, le risque d’une introduction du fameux « varois », peste qui décimera l’abeille du fenua. Les mesures de protection vont garantir la qualité du miel importé. Bien sûr avec certificat à l’appui. Aucune législation ne définit la traçabilité, comme nous le disons plus tôt.
4) Une politique de développement durable aurait du sens en utilisant la qualité naturelle de nos abeilles, non porteuses de « peste ». Dans un premier temps, développer la filière « reine » pour alimenter les besoins locaux, inciter d’autres producteurs à se mettre à leur compte, il manquerait 20 à 40 tonnes ! Et dans un temps second, imaginer l’exportation de ces reines.

Pour toutes ces raisons, Heiura demande officiellement au Pays de revenir sur sa décision. Nous appelons au boycott de ce miel.

Ndlr: rappelons à toutes fins utiles que les apiculteurs polynésiens n’arrivent pas à répondre à la demande. Sur les 120 tonnes de miel consommées chaque année, le fenua n’en produit qu’une centaine; d’où la décision de recourir aux importations. Quant à l’argument du prix; c’est toujours le même problème: les producteurs locaux n’y vont pas avec le dos de la cuillère! L’exemple de la viande de porc (et des produits transformés comme le jambon, les saucisses etc) est éloquent. Elle est ici un met de luxe (aux alentours de 1800 Fcfp le kilo) alors qu’en métropole, elle est vendue aux alentours de 6 euros le kilo…cherchez l’erreur!!

Télécharger l'article en PDF

43 pensées sur “Heiura appelle au boycott du miel de Chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close