Heiva i Tahiti 2017: 28 groupes en lice et près de 10 millions CFP de prix en jeu

 

Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a présenté, mardi matin, à To’ata, la nouvelle édition du Heiva I Tahiti organisée du 6 au 22 juillet prochains, par la Maison de la Culture, sous l’égide notamment du ministère de la Culture.

L’édition 2017 de ce grand évènement culturel réunira douze groupes de danse et seize groupes de chants. Dans la catégorie danse, huit groupes sont inscrits en Hura ava tau (amateurs), et quatre en Hura tau (professionnels). En ce concerne la catégorie chant, on comptabilise cinq groupes en Tärava Tahiti, cinq groupes également en Tärava Raromatai et enfin six groupes en Tärava Tuhaa pae.

Durant le concours de danse traditionnelle, chaque groupe doit présenter quatre à cinq types de danses traditionnelles parmi les Ote’a, Aparima, Pa’o’a, Hivinau et ‘Aparima vava, ainsi que trois types de costumes (traditionnel, végétal et en tissu), et ce durant une prestation comprise entre 45 et 60 minutes. Le jury doit décerner plusieurs prix : celui du meilleur groupe, celui du meilleur orchestre imposé et traditionnel, celui de la meilleure danseuse et du meilleur danseur, du meilleur costume végétal, et enfin celui du meilleur auteur. Au total, vingt-huit prix seront attribués, pour un montant de plus de 6 200 000 Fcfp.

Le concours de chants traditionnels est divisé en trois catégories : Tarava Tahiti, Tarava Raromatai et Tarava Tuhaa Pae, chacune représentant une zone spécifique de la Polynésie. Les autres chants imposés sont le hïmene ru’au et le ‘ute paripari. Le ‘ute ‘arearea est quant à lui facultatif. Les groupes de chants sont composés au minimum de 60 personnes. Les costumes sont également règlementés, et la prestation ne doit pas durer plus de 25 minutes. Les différents concours de chants feront l’objet de plusieurs récompenses – vingt-trois en tout – y compris le meilleur auteur ou encore le meilleur compositeur, et ce pour un total de plus de 3 060 000 Fcfp de prix.

Cette année, le jury élu par les chefs de groupe, est composé de Matani Kainuku, en tant que président du jury, Moana’ura Tehei’ura, Kehaulani Chanquy, Vaihere Pohue, Léontine Degage, Pierrot Faraire, Jean-Marc Zinguerlet, Steve Chailloux, et Wilson Mahuta. En tout, jury attribuera cette année 51 prix pour un montant global de 9 260 000 Fcfp.

Les soirées du Heiva débuteront le 6 juillet avec notamment le Rahiri, la cérémonie ancestrale en ouverture du Heiva. La remise des prix des concours de chants et danses traditionnels aura lieu le mercredi 19 juillet. La soirée des lauréats est, elle, programmée le vendredi 21 juillet et la soirée Taupiti i To’ata (2èmes et 3èmes groupes primés en danse), le samedi 22 juillet.

La vente des places se fait à la Maison de la Culture, au guichet du Grand Théâtre à partir du jeudi 8 juin, et en ligne sur le site www.heiva.org. Par ailleurs, d’autres évènements culturels sont organisés en parallèle : le salon artisanal Heiva rima’i, du 23 juin au 16 juillet, le concours de sports traditionnels – Heiva Tu’aro ma’ohi, du 24 juin au 15 juillet, ou encore le Heiva va’a (courses de pirogues) du 1er au 14 juillet.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close