Hinarani de Longeaux : candidature à Miss France pas remise en cause

Suite à la controverse lancée par le site Pure People, en métropole, sur plusieurs candidates à Miss France, dont la Miss Tahiti, le comité Miss Tahiti tient à calmer le jeu. Le comité Miss France l’a rassuré: la candidature de Hinarani de Longeaux n’est absolument pas remise en cause.

Le site Pure People a dernièrement mis en avant le fait que la Miss Tahiti s’était présentée comme assistante de direction alors qu’elle était, en vérité, mannequin. Un deuxième argument avait été avancé, celui de photos réalisées alors qu’Hinarani de Longeaux était « tout juste vêtue d’un drap bleu ». Et, alarmiste, le site affirmait même que Miss Tahiti « pourrait avoir perdu toute chance de devenir la nouvelle Miss France 2013″.

Contacté par Tahitinews, le comité Miss Tahiti se dit serein et répond point par point aux arguments utilisés. Oui, Hinarani de Longeaux a bel et bien eu un CDD qu’en tant assistante de direction, ces derniers mois, dans une agence de voyages. Elle aurait pu continuer à ce poste, mais il fallait choisir entre cette voie et se présenter à l’élection de Miss France. Pas de polémique, donc, à ce niveau là.

Pour la photo, où elle est « tout juste vêtue d’un drap bleu », pas de controverse non plus. Ce « drap bleu » évoqué par la presse people métropolitaine est tout simplement un pareo. Lequel est souvent porté par les Polynésiennes: tout le monde le sait à Tahiti, mais ce n’est visiblement pas le cas en métropole.

Jalousies et faire le « buzz » à tout prix

Cette polémique ou pseudo-polémique, en tous cas, n’affole pas Hinarani de Longeaux. Quand le comité Miss Tahiti lui a fait part de ces prétendus griefs à son égard, elle a « éclaté de rire ». Pour avoir été mannequin, pendant plusieurs années, chez Marilyn Agency, elle s’est endurcie et était prévenue que la compétition à Miss France peut être rude et que, pour certains, tous les coups sont permis. Pour le comité Miss France, le cadre dans lequel Hinarani de Longeaux a évolué, chez Marilyn Agency, est d’ailleurs l’assurance qu’aucune photo trop osée n’a été réalisée.

A Tahiti, beaucoup voient plutôt dans cette « affaire » des jalousies vis à vis d’une candidate souvent citée parmi les favorites. Il se dit même que certains comités régionaux, qui souhaitent mettre en avant leur miss et dénigrer des rivales sérieuses, pourraient être tentés d’alimenter une presse people qui, de son côté, a besoin de faire le « buzz » à tout prix, et ce que les « informations » véhiculées soient effectivement fondées ou pas. Du côté du comité Miss Tahiti, on ne souhaite pas, en tous cas, s’étendre sur le sujet, car répondre officiellement à de telles pseudo-révélations reviendrait à leur donner une importance qu’elles n’ont pas.

Sylvie Tellier, du comité Miss France, et qui a elle aussi été mannequin avant d’être miss, a en tous cas, par téléphone, complètement rassuré le comité Miss Tahiti sur le fait que de telles médisances n’allaient pas nuire à la candidature de Hinarani de Longeaux. Pour les deux autres Miss pointées du doigt par Pure People, Miss Corse et Miss Limousin, la situation serait, en revanche, plus délicate, puisque là, il est question de photos « topless ».

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close