Hiva Oa, riche de ses ressources primaires

 

Mardi matin, avant le retour vers Tahiti, le président Edouard Fritch a de nouveau, rencontré Nicolas Laugeon, promoteur de l’usine de transformation agroalimentaire de Hiva Oa inaugurée la veille.

L’entrepreneur a en effet souhaité s’entretenir avec le président et le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, afin d’expliquer en détails les prochaines étapes du développement de son usine. Ce chef d’entreprise a indiqué que la réussite de son usine dépend notamment de la régularité et de la qualité de l’approvisionnement en fruits. Si les résultats positifs sont rapidement au rendez-vous, Nicolas Laugeon envisage d’une part une extension de son usine actuelle de Hiva Oa et d’autre part un développement dans d’autres îles des Marquises.

Le président Fritch est ensuite allé remettre la clé d’un fare OPH, de type F3, à Tehotu, à une famille qui vivait auparavant dans des conditions difficiles. Pour la famille bénéficiaire, ravie d’un tel soutien, c’est « une nouvelle vie plus digne » qui s’ouvre devant elle. En 2017, quatre familles de condition modeste de Hiva Oa, ainsi que deux familles sur l’île voisine de Tahuata ont pu bénéficier de fare OPH.

Après la remise de clés, le président et le ministre du Développement des ressources primaires sont allés visiter la société SEBM de scierie de Hiva Oa qui exploite et valorise le bois de pin local. Pour la sylviculture, le bois de pin est « d’excellente qualité » et peut être utilisé comme bois de charpente. Tearii Alpha a confirmé ce point, établi par le Cirad, qui a procédé aux analyses de résistance du bois de pin local. L’entreprise SEBM a accru son activité ces deux dernières années et emploie cinq personnes.

Enfin, l’ensemble de la délégation gouvernementale a visité le futur foyer d’internat Ioakimi du collège catholique de Hiva Oa. Construit par une entreprise locale, l’internat doit être livré dans les prochaines semaines. Il pourra recevoir une soixantaine de jeunes garçons, dans ce foyer, dès l’obtention de la conformité des locaux. La mère supérieure, en charge du collège catholique, espère pouvoir accueillir les élèves dans ce foyer à partir de la rentrée de janvier.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close