Hommage au découvreur des anneaux de Neptune, André Brahic

Cécile Gaspar, présidente de l’association Te Mana o te Moana, rend un vibrant hommage à l’astrophysicien, André Brahic.

Hommage à un homme d‘exception André Brahic, astrophysicien et éternel enfant blagueur et pétillant de joie. André Brahic s’est éteint aujourd’hui laissant un message porteur d’espoir infini à toutes les personnes qu’il a pu rencontrer et particulièrement aux jeunes étudiants polynésiens auprès desquels il avait partagé sa passion pour les motiver à vivre leurs rêves et regarder loin et haut devant eux, à oser tout simplement!

André Brahic et Isabelle Grenier avaient animé des séries de conférences en collèges et Lycées, à l’Université de la Polynésie française, à la Société d’Astronomie de Tahiti, à l’InterContinental de Moorea à l ‘invitation de l‘association Te Mana o te Moana en mai 2014.

En dehors d’une carrière impressionnante de chercheur en astrophysique (et notamment découvreur des anneaux de Neptune), André était passionné par le partage, la passion de transmettre et s’était donné comme mission d’aider les jeunes à se lancer, oser, et croire en leurs rêves. Son dynamisme, son énergie, son enthousiasme, ses mots étaient incroyables et son humour détonnant! Doté d’un talent rare de vulgarisateur, il n’hésitait pas à user d’images saugrenues pour expliquer la science: son objectif: faire partager sa passion pour la science au plus grand nombre.

Une vraie leçon d’humilité et un partage inoubliable d’expérience et de savoirs! « bien expliquée, la science peut faire briller les yeux des enfants» disait-il. La science est joyeuse, avait-il coutume de dire. Sa venue en Polynésie restera un grand moment pour nombreux d’entre nous qui avons eu la chance de le rencontrer. Son émerveillement devant la richesse de nos lagons et ses questions interminables pour tout comprendre resteront un moment incroyable pour nous.

Nous adressons notre message de soutien à Isabelle Grenier, sa compagne astrophysicienne, qui continuera à nous faire rêver…

Dans le silence, nous gardons le regard fixé vers le ciel qui va s’étoiler « autrement » ce soir …enfant du soleil et père de lumières d’étoiles.. Son sourire, sa voix, ses blagues continueront à accompagner nos regards vers le ciel

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close