Huit heures passées au boulot, c’est long…

Passer huit heures au boulot quand on s’y ennuie, c’est long. Et cela peut conduire au ‘brown-out », qui moins connu que le burn-out, n’en est pas moins nocif.

De l’aveu des dirigeants et managers, ce mal serait assez répandu dans les entreprises, selon un sondage effectué par Robert Half (1). Un « boss » sur cinq pense que leurs salariés s’ennuient 10% de leur temps et 6% tablent sur le fait que leur collaborateur bâille aux corneilles en moyenne entre une heure et demie et deux heures par jour. À l’inverse, un quart des managers pensent que leurs équipes ne s’ennuient pas.

Des tâches trop monotones

Mais qu’est ce qui provoque le désœuvrement de ces salariés ? Pas le manque de travail ou la mauvaise volonté du salarié, toujours selon les managers et dirigeants. C’est la nature du poste qui est mise en cause.

36% des managers pensent que la source de cette lassitude est le manque de diversité des tâches à accomplir. Ils sont tout autant à le mettre sur le dos d’absence de défis dans les missions confiées à leurs collaborateurs. Les réunions à répétitions sont aussi pointées du doigt par 30% des sondés. Enfin, 25% mettent cela sur le compte d’un poste qui n’est pas intéressant.

Comment redynamiser ses collaborateurs ? Laure Charbonneau, directrice associée chez Robert Half développe plusieurs axes. Le manager doit par exemple s’intéresser aux ambitions de leurs collaborateurs et à valoriser…

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close