Huit mois après les intempéries, seize familles sont toujours logées provisoirement à Pirae

Le président Edouard Fritch, accompagné du ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, s’est rendu, lundi matin, à la cité Grand, à Pirae, afin de faire un point de situation avec des familles de Pirae qui ont été relogées dans des logements mis à disposition par l’OPH (Office Polynésien de l’Habitat) suites aux intempéries de janvier dernier.

En effet, seize familles sinistrées de Pirae, issues de différents quartiers de la commune, ont bénéficié des logements transitoires, allant de type F3 à F5 après que leur foyer ait été détruit.

Ces familles sont soient dans l’attente d’un relogement dans le parc locatif de l’OPH (domaine Labbé dont l’ouverture est prévu au premier trimestre 2018), ou en attente de la construction de leur fare (attribuée par la commission de recensement des sinistres), leurs dossiers étant en cours d’instruction par les services compétents (urbanisme, OPH, commune).

Deux de ces familles ont été relogées provisoirement pour une durée de deux mois, le temps d’effectuer les travaux de reconstruction de leurs maisons partiellement détruites. Dans ce dernier cas de figure, une aide en matériel attribuée par la commission de recensement des sinistres leur a été attribuée. En tout, ce sont 109 personnes, toutes issues de Pirae, qui bénéficient de ce relogement transitoire. Les familles ne paieront un loyer qu’à compter de janvier 2018. Pour le moment, elles n’ont à leur charge que les frais courants, l’eau (forfait facturé par l’OPH) et l’électricité.

L’ensemble des seize familles relogées a également bénéficié d’aides en matériel (électroménager, mobilier, linge de maison) de la Direction des Affaires Sociales (pour les RST et autres couvertures sociales); de la CPS (pour les salariés) et de la Croix rouge (pour les familles ayant fait l’objet de décohabitation le temps du relogement). Le parc de transit est géré par l’OPH. La commune de Pirae, de son côté, accompagnera les familles jusqu’à l’aboutissement de leurs situations.

Durant la visite, les familles présentes se sont dites satisfaites des modalités de relogement qui leur ont été offertes, ce qui leur permet aussi se reconstruire une nouvelle vie dans de meilleures conditions. La plupart de ces familles proviennent de la paroisse Thabor, où la salle omnisports avait été réaménagée en dortoir.

Pour clôturer cette visite, le président leur a offert des cartons de denrées alimentaires provenant notamment des dons des habitants de la commune.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close