Salon du tourisme : beaucoup de monde dès l’ouverture

Inauguration du 10ème Salon du tourisme, vendredi matin, à l’ancienne Présidence, à Papeete. Plusieurs milliers de visiteurs sont attendus pour cet évènement qui doit durer trois journées, jusqu’au dimanche 10 février inclus.

IMG_1775 (630x420)

Cette 10ème édition réunit pas mois de 185 exposants qui vont proposer de multiples offres spéciales exclusives pour des séjours dans les îles. L’édition précédente avait reçu 14 500 visiteurs avec un total de 15 504 nuitées vendues.

Le président de la Polynésie française, ministre du Tourisme, Oscar Temaru, a déclaré que le secteur du tourisme “remonte la pente”. « Il y a beaucoup de bateaux de croisière qui sont arrivés, il y a des charters Air Tahiti Nui qui sont organisés et le tourisme local doit également en profiter », a-t-il ajouté. Dans son discours prononcé vendredi matin, Oscar Temaru a également insisté sur le fait que l’Etat devrait désormais rapidement consentir à faciliter la procédure pour les visas d’étrangers souhaitant venir en Polynésie.

Avenir du Sofitel Maeva Beach et ONU

De son côté, le haut-commissaire, Jean-Pierre Laflaquière, a souligné les résultats de l’année 2012 pour le tourisme, lesquels sont “nettement meilleurs” que ceux de 2011. “Toutes les missions que j’ai pu mener (ndlr, dans les îles) m’ont montré que la réputation de la Polynésie française n’est absolument pas usurpée (…). Les atouts sont donc tout à fait réels et on peut avoir confiance en l’avenir”, a-t-il indiqué. Répondant à Oscar Temaru, il a ajouté: “L’Etat est aux côtés du Pays (…) Je défendrai le dossier de manière à faciliter la visite des étrangers en Polynésie française”.

Interrogé par les médias sur le rachat du Sofitel Maeva Beach Resort, qui a fermé ses portes en novembre dernier, le président de la Polynésie française a indiqué avoir rencontré le directeur de l’hôtel très récemment. “Il y a des repreneurs, mais c’est toujours en discussion. Vous savez, quand on parle de rachat, il y a plusieurs étapes à voir avant que ça soit officiel. Je pense que c’est en bonne voie, mais pour le moment je ne peux pas vous en dire plus”, a-t-il déclaré.

Sur une note plus politique, Oscar Temaru est aussi revenu sur l’annonce faite la veille, à savoir que le projet de résolution visant à réinscrire la Polynésie française sur la liste de l’ONU des territoires à décoloniser a été déposé, jeudi, au secrétariat de l’Assemblée générale et devrait être examiné à compter du 21 février. Bien que contesté par les autonomistes, le président de la Polynésie a réaffirmé que ce dépôt était effectif. “Ca fait des années que j’y vais (ndlr, à l’ONU) et là, finalement, j’ai reçu un coup de fil de New York de notre sénateur pour me dire que ‘voilà’ ça a été enregistré, c’est le L66. Ca passera soit le 21 février ou alors la première semaine de mars, avec après bien sûr le vote final de l’assemblée générale sur ce sujet (…) Ca sera historique pour notre pays”, a-t-il indiqué.

IMG_1770 (630x435)   IMG_1788 (630x422)   IMG_1807 (630x416)

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close