Irma Prince, chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui

La Chanteuse Irma Prince a été élevée au rang de chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui lors de la célébration du 34ème anniversaire de l’autonomie interne.

Elle a été décorée par le président du Pays, Edouard Fritch, qui en quelques mots a dressé son portrait:

Vous êtes née le 13 mars 1944, à Nunue. Enfant de Bora Bora, vous n’avez jamais cessé de vanter et chérir votre île natale malgré une carrière entièrement menée à Tahiti. En 1966, avec votre amie Nui, vous postulez à l’hôpital Jean Prince pour y faire du ménage, et démarrez ainsi une longue carrière dans le milieu hospitalier. Vous débutez au service ophtalmologie, puis vous êtes secrétaire à l’économat, avant d’être mutée à l’infirmerie de Arue. Votre carrière dans le domaine de la Santé prend fin en 1994.

Très attachée à vos racines, vous menez en parallèle une brillante vie d’artiste. Votre talent pour le chant vous ont permis de faire le tour du monde et de faire la promotion de nos îles. En 1970, vous intégrez ainsi le groupe de Coco Hotahota, où l’on remarque votre voix exceptionnelle. Puis vous rejoignez Madeleine Mou’a et travaillez ensuite avec Gilles Hollande. Avec eux vous avez pu partir en tournée dans plusieurs pays d’Asie, en Amérique du sud, et en Europe.

Dans les années 1980 à 1990, votre carrière de chanteuse est à son apogée avec la sortie de nombreux albums. Jusqu’à aujourd’hui, vos plus grand succès sont encore chantés par les Polynésiens. Votre sens du dialogue et votre amour de la culture vous poussent toujours à transmettre vos connaissances. Vous avez ainsi créé la troupe traditionnelle « Mainui », avec laquelle vous êtes retournée sur la scène de To’ata en 2012. Dans un esprit de solidarité et de partage, vous avez fondé également l’association Te Tama e te mau Matahiapō, qui a permis à 70 personnes âgées de découvrir l’Europe.

Pour votre engagement à promouvoir l’identité et la culture polynésiennes, par le biais de vos œuvres connues et reconnues de tous, au-delà des frontières et des générations, je vous élève donc, ma chère Irma, au rang de chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close