IST: rien ne vaut un bon préservatif!

 

Face à la recrudescence des cas d’infections sexuellement transmissibles (IST) observée en Polynésie française, le ministère de la Santé et de la recherche et la Direction de la Santé mettent en place des actions de dépistage et de prévention.

Pour rappel, entre 2014 et 2015, le nombre de cas de gonococcies et de chlamydioses a doublé et le nombre de cas de syphilis a triplé. Entre janvier et mai 2016, plus de 100 cas de syphilis ont été diagnostiqués en Polynésie française. L’épidémie de syphilis est la plus marquante, car cette maladie était très rare en Polynésie française au cours des 10 dernières années.

Cette épidémie semble concerner une population plus large que celle des groupes à risque habituels (travailleurs du sexe). Les personnes concernées sont celles qui ont une activité sexuelle occasionnelle ou régulière, souvent dans un contexte festif, sans protection, avec un ou des partenaires, sans connaître leurs antécédents. Les IST sont souvent asymptomatiques (on peut être malade et contagieux sans le savoir). De plus, l’usage de l’alcool et de drogues lève l’inhibition du comportement et favorise les prises de risques.

Les préservatifs sont très efficaces pour prévenir la contamination par les IST. Leur utilisation doit être un réflexe pour tout contact sexuel en dehors du couple stable.

En réponse à cette épidémie, trois types d’interventions seront mis en place :

  • une information renforcée sur les IST, leurs risques pour la santé, et les moyens de prévention,

  • une augmentation de l’accès aux préservatifs,

  • l’organisation du dépistage et le traitement des IST.

A l’occasion du Heiva i Tahiti, le ministère de la Santé et de la recherche et la Direction de la Santé invitent le public à une opération de sensibilisation, organisée en partenariat avec la Maison de la Culture, le jeudi 7 juillet, de 17h à 21h, sur l’esplanade basse de la place To’ata et dans la boutique Heiva.

Des professionnels de la Direction de la santé assureront l’information du public et distribueront des préservatifs gratuitement.

Liste des centres de dépistage anonyme et gratuit pour le VIH et la syphilis (CDAG) en Polynésie française :

  • Papeete : Dispensaire de Vaitavatava – tél. :40.54.98.38

  • Papeete : Fare Tama Hau – tél. :40.48.80.50

  • Pirae Hamuta : CCSPMI – tél. : 40.47.33.20

  • Pirae CHPf : CCSMIT – tél. : 40.48.62.05

  • Faaa : Dispensaire de Faaa – tél. : 40.85.08.57

  • Taravao : Hôpital – tél. : 40.54.77.87 ou 40.54.77.62

  • Moorea : Hôpital d’Afareitu – tél. : 40.55.22.24

  • Raiatea : Dispensaire d’Uturoa – tél. :40.60.02.01

  • Tubuai : Dispensaire – tél. :40.93.22.50

  • Rurutu : Dispensaire – tél. :40.93.04.40

  • Nuku Hiva : Hôpital de Taiohae – tél. :40.91.02.00

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close