« J’ai peur des Djihadistes, on n’en veut pas ici »

C’est incontestablement la phrase du jour…et sans surprise, elle est d’Oscar Temaru.

Son gendre, le député Moetai Brotherson, a beau s’en défendre sur les plateaux télévisés, il n’empêche: le Tavini huiraatira (parti indépendantiste polynésien) est bien en campagne pour les élections territoriales.

Le tavana de Faa’a a retrouvé sa mine combative. D’abord contre l’Etat à qui il demande, une fois de plus, d’assumer financièrement les conséquences des essais nucléaires. Trente années d’expérimentations menées dans le plus grand secret et qui, « selon Flosse et ses collabo » (dixit Temaru) ont couvert durant cette période. La réalité est toute autre!

Aussi, Oscar Temaru verrait bien « la généreuse mère patrie » puiser dans ses poches désespérément vides pour combler les trous de la protection sociale généralisée. On peut compter sur lui pour adresser le message à la ministre des Outre-mer attendu dimanche matin à Tahiti-Faa’a en visite officielle…

Dans un autre registre, le président du Tavini a qualifié de « non-événement » le récent déplacement de Gaston Flosse à Abou Dabi où il avait rendez-vous avec un riche homme d’affaires prêt à mettre sur la table la bagatelle de 500 milliards de Fcfp. Mais seulement à condition que le Tahoeraa et son leader reprennent le pouvoir, a pris soin d’indiquer l’intéressé. Et Oscar Temaru de lancer: « J’ai peur des Djihadistes, on n’en veut pas ici ».

En revanche, le président du Tavini s’est bien gardé de commenter le rôle de Maryse Olivier, l’une des cadres du parti et amie de Pascale Haïti, qui a mis en contact Gaston Flosse avec l’investisseur arabe. Celle-ci était d’ailleurs présente lors de l’assemblée générale du mouvement au cours de laquelle Oscar Temaru a tiré à boulets rouges sur son plus ancien ennemi politique.

Télécharger l'article en PDF

2 pensées sur “« J’ai peur des Djihadistes, on n’en veut pas ici »

  • 19 janvier 2018 à 10 h 58 min
    Permalink

    Il est pathétique cet homme, lui qui profite au maximum de sa retraite de douanier français demande toujours plus à la métropole et d’un autre côté il l’insulte, cherché l’erreur. Quant à son camarade Gaston Flosse il le critique mais il oublie que c’est grâce à lui qu’il a été président de notre fenua, pour notre plus grand malheur puisqu’il a saigné notre économie. Gaston et Oscar, les deux compères qui devraient se retirer de la vie politique pour le plus grand bien de notre pays. Il faut espérer que les électeurs leurs ferons savoir très clairement lors des prochaines élections territoriales. Notre fenua renaît de ses cendres, alors continuons sur cette lancée pour l’avenir de nos enfants.

    Répondre
  • 21 janvier 2018 à 4 h 36 min
    Permalink

    Curieuse cette haine obsessionnelle de Temaru pour la France….qui lui paye sans barguigner une généreuse retraite.
    Perso j’attends toujours du Tavini qu’il nous explique comment il financera l’indépendance….sans augmenter les impôts bien entendu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close