Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13 novembre, est relaxé – Tahitinews

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13 novembre, est relaxé

C’est l’épilogue d’un procès hors du commun. Jawad Bendaoud, le logeur de deux jihadistes des attentats du 13 novembre 2015, qui a toujours clamé son innocence, a été relaxé ce mercredi 14 février. Il était poursuivi pour « recel de malfaiteurs terroristes ».

Délinquant multirécidiviste parfois surnommé « le logeur de Daech », Jawad Bendaoud encourait six ans de prison pour avoir mis à disposition d’Abdelhamid Abaaoud, l’un des cerveaux présumés des attentats, et de son complice, Chakib Akrouh, un squat où ils s’étaient repliés à Saint-Denis. Quatre ans de prison ferme avaient été requis contre lui.

« Il n’est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes (…) afin de les soustraire aux recherches », a déclaré la présidente Isabelle Prévost-Desprez. À l’annonce du jugement, Jawad Bendaoud a levé les bras, tapé sur l’épaule de gendarmes et embrassé son avocat.

Une source judiciaire a indiqué à des journalistes en fin d’après-midi qu’il sortirait de prison « ce soir ». Il était incarcéré à la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne.

Le parquet a décidé de faire appel de la relaxe de Jawad Bendaoud et des condamnations contre les deux autres prévenus.

Lire la suite sur Huffingtonpost

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close