Jérusalem: trois choses à savoir pour comprendre la crise

Le président américain, Donald Trump, a annoncé ce mercredi soir qu’il considérait Jérusalem comme la capitale d’Israël.

La décision a suscité d’importantes réactions, à la fois des dirigeants des pays voisins comme du reste de la scène internationale. Voici quelques aspects de la ville et de ses près de 900.000 habitants, dont 300.000 Palestiniens.

  • Quel est le statut de Jérusalem? 

Israël a pris le contrôle de la partie orientale de Jérusalem aux dépens de la Jordanie pendant la guerre de 1967 et l’a ensuite annexée. La communauté internationale n’a jamais reconnu cette annexion et les ambassades sont installées à Tel-Aviv, mais Israël a déclaré que la ville était sa capitale « indivisible ».

De leur côté, les Palestiniens voient Jérusalem-Est comme la capitale de leur futur Etat. La Vieille ville, située à Jérusalem-Est, abrite des sites sacrés du judaïsme, du christianisme et de l’islam.

  • Une population divisée 

La population de Jérusalem est divisée entre Israéliens et Palestiniens, ainsi qu’au sein de la population juive entre un tiers se définissant comme ultra-orthodoxes, un tiers comme simplement religieux et un dernier tiers comme laïcs.

Les Palestiniens de Jérusalem ont un statut de résidents permanents qui leur donne accès aux services israéliens. Ils ne peuvent voter aux élections nationales israéliennes mais le peuvent aux municipales.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close