John Doom: hommage à l’homme de dialogue et de conviction

 

Avec le décès de John Doom, directeur de l’Académie tahitienne, la Polynésie française vient de perdre un inlassable défenseur et acteur de sa vie culturelle et associative, écrit le haut-commissaire dans un message de condoléances.

Co-fondateur du Te Fare Vana’a, avec Maco Tevanr, il a contribué à mettre la langue tahitienne à la portée des nouvelles générations en veillant à ce qu’elle évolue avec son temps, afin qu’elle reste une langue vivante.

Figure de l’église protestante en Polynésie française, John Doom était un homme de dialogue et de conviction qui a su, dans ses engagements sur la question du nucléaire, entretenir avec ses interlocuteurs, notamment les hauts commissaires, des relations empreintes d’exigence et de respect mutuel.

Je tiens à exprimer à sa famille mes sincères condoléances, mon soutien et ma compassion dans cette épreuve et, plus largement, je veux témoigner de mes pensées proches à tous ceux qui ont accompagné le parcours du défunt et qui ont pu apprécier les réelles valeurs humaines dont John Doom, tout au long de sa vie, a su faire montre.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close