Karen Vanquin sacrée miss Dragon 2016

Parmi les sept prétendantes au titre, c’est la candidate n°3 qui a eu les faveurs du jury, samedi soir, dans les jardins de la mairie de Papeete.

Un grand coup de chapeau, tout d’abord, aux organisateurs-bénévoles du club bâtisseur de Titioro qui, une nouvelle fois, ont offert au public une bien belle soirée. Compte tenu des caprices du temps, le pari était osé.DSC01675DSC01692

Plus d’un millier de dîneurs ont assisté à l’événement parmi lesquels les principales figures de la communauté chinoise, le maire de la capitale, Michel Buillard, l’ambassadeur de Chine en Polynésie, pas moins de trois ministres (J. Bouissou, Tearii Alpha et Tea Frogier) ou encore le président de l’assemblée, Marcel Tuihani, en tant que membre du jury d’élection.Jury miss Dragon

La soirée a démarré tranquillement par le discours de bienvenue prononcé par le président de l’AS Dragon, Charles Fong Loi.Charles Fong Loi

En cette année du Singe de Feu, lui et toutes les petites mains qui l’entourent ont appelé à l’inventivité, à prendre des risques. Aussi, les candidates ont révélé leur esprit de créativité tout au long de la soirée en nous emmenant vers des destinations les plus exotiques. Par ailleurs, Charles Fong Loi s’est félicité de voir une femme à la tête du jury, en la personne de la directrice générale de TNTV, Mateata Maamaatuaiahutapu.

DSC01682

Près de trois heures durant, les convives en ont pris plein leurs yeux au travers les trois passages imposés des candidates et un show libre à la fois très jeune et professionnel du point de vue des chorégraphies.DSC01707DSC01677

Le verdict est tombé aux alentours des 23h30 et c’est donc Karen Vanquin qui succède à Lara Failloux-Bergey.

 

Elle figure parmi les plus jeunes (19 ans), elle est actuellement en 1ère année de BTS Tourisme. Ses deux dauphines sont Evaina Ly (1ère) et Reva Wong (2ème).

DSC01688

Précisons enfin que l’élection de miss Dragon est l’une des plus richement dotées grâce à la présence de nombreux et fidèles sponsors parmi lesquels, la Boulangerie Piafau (500 000 Fcfp), le groupe BMW (400 000 Fcfp) ou encore la compagnie Air New Zealand. Grâce au volume des lots récoltés, il faut savoir que les quatre candidates « malheureuses » se verront quand même remettre une enveloppe de consolation d’un montant de 100 000 Fcfp.

DSC01685

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close