«Koh-Lanta» : l’aventure dérape

Cinq ans après le décès d’un candidat, TF 1 a annulé, jeudi soir, le tournage de son jeu d’aventure. Une candidate accuse un participant d’agression sexuelle.

Une agression sexuelle à « Koh-Lanta » ? Alors que l’affaire Weinstein est encore dans toutes les mémoires, ce dérapage impensable, même démenti par l’un des deux protagonistes, a poussé TF 1 et Adventure Line Productions (ALP), la société aux manettes du jeu depuis 2001, à annuler le tournage de la nouvelle saison du jeu d’aventure présenté par Denis Brogniart.

La nouvelle est tombée dans la nuit de jeudi à vendredi : à peine commencée, la 19e édition tournée sur des îles au sud-est de l’archipel des Fidji est stoppée net. La production évoque d’abord « un événement extérieur au jeu » intervenu entre deux des concurrents. Viol ? Bagarre ? Les rumeurs s’emparent alors de la Toile.

« Une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle. Des faits formellement contestés par le concurrent concerné », précise ensuite la productrice Alexia Laroche-Joubert, dans un second communiqué, vendredi. Un nouveau choc pour « Koh-Lanta », déjà endeuillé en 2013 par la mort d’un candidat, puis le suicide de son médecin.

Une des participantes déclenche le talkie-walkie de secours

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi, au terme du 4e jour de tournage. En pleine nuit l’une des participantes déclenche le talkie-walkie de secours pour alerter la production. Elle indique avoir été victime d’une agression sexuelle. Aussitôt, la jeune femme est prise en charge par la psychologue du tournage. Idem pour le garçon, emmené sur un autre site. « Les responsables du tournage ont réagi immédiatement, débarquant dans le campement et exfiltrant les deux protagonistes sur des îles différentes afin de comprendre ce qui s’était passé », nous indique une source. Réveillés par cette agitation, les autres joueurs sont abasourdis. Aucun témoin n’aurait assisté à l’agression.

Lire la suite sur LeParisien.fr

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close