La 31ème Foire agricole est ouverte à Vaitupa-Faa’a

 

Le président Edouard Fritch a procédé ce jour à Vaitupa, dans la commune de Faa’a, à l’ouverture de la 31ème édition de la Foire agricole.

Plusieurs membres du gouvernement, le sénateur Jonas Tahuaitu, le secrétaire général du Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, et le premier adjoint au maire de Faa’a, étaient également présents pour l’occasion.

Lieu traditionnel de rencontre, de convivialité et de partage, la Foire agricole est la vitrine des professionnels de l’agriculture et un lieu de transmission de leur savoir-faire. Le président a souligné que le thème de cette 31ème édition « Te Arutaimareva e tatōu » – L’homme face à son environnement, illustrait bien les efforts que les agriculteurs polynésiens, respectueux de la nature, consentent de manière continue, pour améliorer leurs productions présentes et futures et afin également que les générations à venir puissent continuer à en vivre et à bénéficier des dons du fenua.

foire-bis

Le président a d’ailleurs rappelé son combat contre le changement climatique et a précisé que, pour ce combat, la mobilisation de tous était nécessaire, y compris dans le secteur agricole. La Polynésie française devra relever un double défi : nourrir sainement la population, toujours plus nombreuse, donc produire plus et produire mieux dans le respect de l’environnement.

Edouard Fritch a également souhaité à l’occasion de cet événement promouvoir une agriculture de qualité, une agriculture exigeante, une agriculture respectueuse de l’environnement mais aussi une agriculture qui doit nourrir les Polynésiens. Il a précisé que ce modèle agricole qualitatif avait de l’avenir parce qu’il remplira pleinement ces missions dans les conditions qu’exigera la lutte contre le réchauffement climatique. La politique agricole conduite par le gouvernement fait une large place aux programmes et aux actions visant à protéger l’environnement et à préserver l’agriculture et la santé tous.

La prévention et le contrôle phyto et zoosanitaire aux frontières et à l’intérieur du Pays, la démarche de lutte biologique contre les insectes prédateurs des cultures, un important programme de soutien à l’agriculture biologique, et enfin l’identification de la biosécurité comme un enjeu majeur des politiques publiques sont autant de dossiers sur lesquels travaille le gouvernement pour mettre en œuvre une réforme profonde de la profession agricole polynésienne.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close