La Bourse de Paris finit en nette hausse

La Bourse de Paris a rebondi nettement mercredi (« 1,51%), rompant avec un début de semaine difficile, aiguillonnée par l’espoir d’un geste supplémentaire de la Banque centrale européenne début décembre.

L’indice CAC 40 a pris 72,71 points à 4.892,99 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,6 milliards d’euros. La veille, il avait perdu 1,41%.

Le marché parisien a ouvert en légère hausse et a ensuite accéléré franchement la cadence.

« La cote avait mal commencé la semaine », souffrant notamment « des craintes liées aux tensions géopolitiques et aux risques d’attentats avant de réussir à se reprendre aujourd’hui », a expliqué Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

« Il n’y a pourtant pas eu beaucoup d’éléments nouveaux, mais l’espoir de voir la BCE voler une nouvelle fois au secours des marchés avec un accroissement de sa politique monétaire en décembre » a soutenu la remontée, a-t-il ajouté.

Selon des informations de presse, la BCE pourrait renforcer son programme de rachats de dettes. Depuis mars dernier, la BCE rachète pour environ 60 milliards d’euros par mois de la dette publique et privée sur les marchés, dans une tentative de faire repartir l’inflation en zone euro.

Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance d’une importante série d’indicateurs aux Etats-Unis, publiés avant la coupure de Thanksgiving jeudi où les marchés américains seront fermés.

En octobre l’inflation sur un an est restée modeste (1,3%), les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont rebondi après deux mois de recul, les dépenses des ménages ont déçu et le moral des ménages (indice de l’Université du Michigan) a progressé en novembre. Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont pour leur part fortement baissé.

L’impact de toutes ces publications sur la cote parisienne a toutefois été limité.

« Le reste de la semaine s’annonce calme avec la fête de Thanksgiving », a souligné M. Tuéni.

Parmi les valeurs, LafargeHolcim a pris 4,29% à 51,57 euros. Le cimentier a dégagé un résultat opérationnel de 1,3 milliard de francs suisses au troisième trimestre.

Carmat a grimpé (« 5,88% à 54,00 euros) après avoir reçu le feu vert des autorités médicales pour procéder à l’implantation de son coeur artificiel sur un quatrième patient, ce qui va lui permettre d’achever sa phase d’essais initiale.

Eurofins Scientific a bondi de 9,94% à 344,05 euros. Le groupe de services d’analyse pourrait dépasser son objectif de chiffre d’affaires pour 2015, qu’il avait déjà relevé pour la deuxième fois en octobre.

Renault a perdu 0,77% à 90,53 euros. Le constructeur automobile français a été épinglé la veille par une ONG allemande qui a affirmé que la Renault Espace diesel peut avoir un niveau d’émission d’oxydes d’azote (NOx) allant jusqu’à 25 fois le niveau autorisé.

La Bourse de Paris finit en nette hausse
Source: Yahoo Économie

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close