La Délégation de la Polynésie à Paris fête la musique

La délégation de la Polynésie française a été le théâtre, dimanche à Paris, de très belles prestations de danseurs et chanteurs polynésiens à l’occasion de la fête de la musique. Encore une fois, de nombreuses associations polynésiennes se sont mobilisées et ont ravi un large public.

Juste avant le spectacle, Caroline Tang, Déléguée de la Polynésie française à Paris, a accueilli et couronné Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la promotion des langues, de la culture, de la communication et de l’environnement. Celui-ci s’est adressé au public et l’a remercié d’être venu si nombreux. Lors de son intervention, il a notamment souligné que le fenua était une terre de grande création artistique.

Parmi les autres personnalités s’étant déplacées, on pouvait noter la présence de Tea Frogier, ministre du Travail, des solidarités et de la condition féminine, ainsi que de la députée Maina Sage.

Fleurs de tiare et dégustations de mets polynésiens

Le désormais traditionnel spectacle polynésien donné chaque année au 28 boulevard Saint germain a trouvé son public. Durant près de trois heures, les aparima ont succédé aux ote’a sous les acclamations et les applaudissements nourris de plusieurs centaines de personnes attroupées autour de la scène. La chorale de l’association Maohi Paris, sous la houlette de Steve Mai, a entonné avec brio « To te ao nei faaroo mai », « Peuple écoutez », et son interprétation d’un orero a impressionné la foule.

 

Les associations Ori Nuna’a, AEPF Paris, O Tahiti Nui, ont enchanté l’assistance interprétant chacune six à sept danses. Des tableaux complétés par des démonstrations de uUkulele et deux interventions magistrales de Steve Mai qui a notamment chanté un remarquable « Alleluia » en langues anglaise, française et tahitienne.

Afin de faciliter la compréhension de tous, la délégation de la Polynésie française avait édité des livrets comprenant, outre le programme, les textes des chansons et leur traduction en français. Par ailleurs, la délégation, grâce au soutien du ministère de l’agriculture de Frédéric Riveta, a offert des fleurs de tiare et organisé des dégustations de mets polynésiens.

Au lendemain de cette belle fête de la musique, Caroline Tang, Déléguée de la Polynésie française, tient à remercier l’ensemble des bénévoles qui ont contribué au succès de cet événement.

Télécharger l'article en PDF

4 pensées sur “La Délégation de la Polynésie à Paris fête la musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close