La Délégation parisienne en fête

 

Comme chaque année, le spectacle de la Délégation de la Polynésie française à Paris a réuni plusieurs centaines de spectateurs enthousiastes.

Une dizaine de groupes et associations réunissant plus de soixante-quinze artistes et bénévoles ont proposé ce mercredi, un spectacle de très grande qualité, animé par Théo Sulpice et Tea, l’enfant du Pacifique. Un marché artisanal polynésien avait ouvert dès dix heures du matin et a accueilli du public jusqu’à la fin de la soirée.

« Je remercie les75 artistes et bénévoles qui se sont particulièrement investis pour que cet événement soit une réussite », a déclaré Caroline Tang, déléguée de la Polynésie française. Le président Edouard Fritch avait tenu à assister au spectacle et a insisté sur le caractère universel de la musique. Il a, en outre, salué les participants à cette fête de la musique avant de rendre un hommage appuyé à son créateur Jack Lang, ancien ministre de la Culture. A ses côtés se trouvaient les deux députées Nicole Sanquer et Maina Sage, la sénatrice Lana Tetuanui, et l’ancien parlementaire Jean-Paul Tuaiva.

Enthousiasme et émotion

Tea, l’enfant du Pacifique et Théo Sulpice ont animé de main de maître cette belle soirée. Ils ont profité d’intermèdes pour expliquer la signification de certains pas de danse ou encore l’origine du tatouage aux spectateurs très attentifs.

Théo et sa troupe Show Tahiti Nui, rompus à ce genre d’exercice, ont fait plus que le spectacle. A l’image de tous les artistes et bénévoles. Teretia et ses très jeunes danseurs de Vehine Ori Tahiti ont ému la foule. Tahia Cambet et O Tahiti Nui ont marqué par la justesse et la beauté de leurs chorégraphies. Tout comme Claudia Taina et Ata Nui ou encore Alison Conhoc et Hotu Rau Ori. Il faut souligner aussi l’enthousiasme des associations Tamariki Oparo Breizh et Heipura Nui, qui toutes deux tenaient un stand artisanal aux côté de la société Nana’o Verres de Laurent et Marcelle Ravigaru.

De Hawaï à l’univers des bringues

Mélanie Mauru et son association Hiva Nui ont fait découvrir au public la beauté des danses et chants d’Hawaï, cette autre Polynésie. Elle a notamment expliqué la signification du Hula Kahiko et sa portée sacrée et présenté un instrument, le ‘Ipu Heke.

François Ariipeu et Teveu Tetauupu ont, pour leur part, su recréer l’univers des bringues polynésiennes.

Outre le total investissement des artistes et bénévoles, et notamment ceux et celles qui oeuvraient en cuisine pour le repas des malades et celui des artistes. Caroline Tang a tenu à les remercier chaleureusement, tout comme la présidence de la Polynésie française, le ministère des Ressources primaires et Air Tahiti Nui pour leur soutien déterminant.

Communiqué de la Délégation

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close