La devise du nouveau Comsup: « Vaincre par l’anticipation »

Ce jeudi 26 juillet 2018, les Forces armées en Polynésie française ont accueilli leur nouveau chef.

Le texte étant entré en vigueur, le contre-amiral Laurent Lebreton a formalisé cette prise de fonctions au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée à 9h00 sur la place d’armes du COMSUP à Arue, en présence du haut-commissaire René Bidal, et de différentes personnalités civiles et militaires.

Après avoir salué le drapeau et passé les troupes en revue, le contre-amiral Laurent Lebreton a procédé à la lecture de l’ordre du jour, où il a notamment rappelé son premier passage il y a vingt-trois ans, où il était resté en poste une année, et son plaisir de revenir sur le Fenua. « Le contexte est bien différent aujourd’hui, et mes responsabilités également » a-t-il reconnu, profitant de l’occasion pour rappeler aux troupes rassemblées quelles étaient leurs missions : « Tout d’abord, point primordial, nous devons protéger nos concitoyens et le territoire national, ceci en étroite collaboration avec les autres services de l’Etat. Nous devons également assurer la sécurité des Polynésiens et de nos ressortissants, et aussi préserver nos intérêts nationaux. Sur la zone plus vaste du Pacifique, nous avons pour devoir d’affirmer notre position de nation riveraine de cet océan, et de contribuer à la stabilité de cet espace majeur qui par son intérêt stratégique suscite des tensions avec l’affirmation militaire de certaines puissances. »

Et pour faire face à tout événement ou crise soudaine sur l’ensemble des îles et atolls éloignés de Tahiti, l’amiral a précisé : « Nous devons nous préparer pour agir telles des sentinelles, éveillées, aguerries et réactives. Le chef des armées nous a confié cette responsabilité ».

Arrivant du Commandement pour les opérations interarmées (CPOIA), l’amiral en a rappelé la devise : « Vaincre par l’anticipation », ajoutant immédiatement « J’y crois plus que tout ».

Pour lui, la cohésion et l’imagination sont les clés de la réussite. Cohésion avec les Polynésiens comme avec les autorités de l’Etat et du Pays. « Le dialogue et l’esprit interarmées en démultiplieront les effets » a t-il précisé. Pour l’imagination, « être créatif permet de surmonter les difficultés pour avoir toujours un, voire deux coups d’avance. »

Saluant l’action de ses prédécesseurs, puis s’inclinant respectueusement devant les fanions et les drapeaux, le nouveau COMSUP a conclu l’ordre du jour par une pensée fraternelle envers les soldats blessés au combat ou en service dans l’accomplissement de leur devoir, et salué également les familles, en précisant « Je sais combien ce mot famille est fort aux yeux des Polynésiens, et il l’est tout autant pour les militaires au service de leur pays. Elles sont notre socle moral. Qu’elles soient présentes en Polynésie ou en métropole, je les remercie au nom de tous pour leur soutien quotidien et indéfectible. J’aurai le souci de prendre soin d’elles ».

Communiqué du Comsup

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close