La Fête de la musique célébrée à la Délégation de la Polynésie à Paris

 

Cette année encore, la fête de la musique organisée par la Délégation de la Polynésie française a été exceptionnelle. Un public enthousiaste et très nombreux a applaudi, durant trois heures, les prestations de grande qualité des artistes de Show Tahiti Nui de Théo Sulpice, du groupe O Tahiti Nui de Tahia Cambet, d’Hiva Nui de Mélanie Mauru et de Laurent Degache.

Le chant final « E Mauruuruu a vau » entonné par tous les chanteurs et danseurs, ainsi que par Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture, et Caroline Tang, délégué de la Polynésie française, a résumé à lui seul la réelle communion qui a existé entre les artistes et la foule qui se pressait devant la scène.

La chaîne de télévision France O a d’ailleurs pris la pleine mesure de l’importance de ce spectacle annuel pour la communauté polynésienne puisqu’un direct a été organisé sur place lors du journal télévisé du soir. François Ariipeu, Théo Sulpice et l’association Ma’ohi Paris ont lancé la soirée aux sons des toere et ukulele. Tahia Cambet et ses danseuses ont ému le public avec leurs chorégraphies envoûtantes. Suivies bientôt par le groupe Hiva Nui et Mélanie Mauru, qui présentait par ailleurs l’ensemble du spectacle, qui a interprété magistralement trois Hula hawaïens.CHANT FINAL

Pour sa part, Laurent Degache, qui fête en 2016 ses trente ans de carrière, a chanté quelques-uns de ses nombreux succès, comme « Taui te tau », ainsi que deux compositions de son prochain album qui sortira à la fin de l’année. La troupe Show Tahiti Nui, dirigée par Théo Sulpice, a elle aussi rayonné en dansant notamment un superbe Haka Manu, la danse de l’oiseau. En cette soirée mémorable la Délégation de la Polynésie avait indéniablement revêtu les couleurs du Heiva, qui réunit chaque année à Papeete les meilleurs danseurs venus de tous les archipels

Un repas tahitien pour les malades polynésiens

Un peu plus tôt dans la journée, à l’heure du déjeuner, un repas tahitien a été offert par la Délégation aux malades polynésiens en soins en métropole. Lors des visites qu’elle leur avait faites les mois précédents, ils avaient été nombreux à demander à Caroline Tang, qu’un tel moment de partage ait lieu. Le 21 juin, Fête de la musique, est apparu comme idéal.

Les associations A Tauturu Ia Na, présidée par Denise Teihotaata, et Te Rima O Te Here, présidée par Hereata Toti ont assuré le transport des malades jusqu’au 28 boulevard Saint Germain. Ce déjeuner a bénéficié, en outre, du soutien de nombreux bénévoles. Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture et Marcel Tuihani, président de l’Assemblée de la Polynésie française se sont rendus sur place et ont été accueillis par Caroline Tang. Ravis d’être parmi les patients, ils leur ont souhaité une pleine santé et un prompt rétablissement. A cette occasion, une prière a été faite par le Pasteur Tehuiarii Pifao.

La belle animation polynésienne assurée par le chanteur Laurent Degache et François Ariipea a permis à chacun d’oublier ses tracas du moment. La préparation du ma’a Tahiti par les agents de la Délégation, très impliqués depuis la veille, a été possible grâce à l’acheminement de denrées du fenua par la Présidence de la Polynésie française, le punu pua’atoro étant offert par Lulu Wane. Les artistes, les associations, les bénévoles, le pasteur Pifao et l’animateur François Ariipea sont tous à remercier pour le succès de cet événement.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close