La filière d’ananas en panne à Moorea

Avec le tourisme qui bat de l’aile, la production d’ananas est l’une des « richesses » de Moorea. Sauf que la filière aurait tendance à s’essouffler…

Rien ne va plus à l’usine de jus de fruits de Moorea qui, depuis des mois, peine à obtenir la matière première en quantité suffisante pour tenir la cadence.

Un premier problème était alors apparu entre les producteurs et l’unité industrielle, propriétaire de la marque Rotui, à savoir qu’il était plus « enrichissant » d’exporter le produit sur Tahiti et de le vendre au marché plutôt que de le transformer sur place.

Mais désormais, c’est la pénurie d’ananas qui pointe à l’horizon. Visiblement, la « crise » ne date pas d’hier.

Depuis 2013, en effet, la production aurait chuté de 1000 tonnes. Rien que cette année, sur les 1700 tonnes que devrait fournir la coopérative, seulement 600 tonnes ont réellement vu le jour.

Deux raisons sont avancées: le manque de terres agricoles disponibles, mais aussi et surtout le manque d’intérêt pour une filière qui ne rapporterait plus autant qu’avant.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close