La fourrière, l’arme ultime contre les automobilistes sans scrupule

Le gouvernement souhaite moderniser les textes législatifs et règlementaires applicables en Polynésie française concernant la procédure de mise en fourrière des véhicules automobiles.

En effet, le code polynésien prévoit depuis plus de trente ans la possibilité de prescrire la mise en fourrière des véhicules en infraction avec la réglementation locale sur la circulation, le stationnement, l’assurance obligatoire des véhicules, ou compromettant l’hygiène ou la tranquillité publiques. Cependant, la mise en fourrière constitue une opération de police judiciaire, dont la réglementation relève de l’Etat.

Comme on peut le voir en dehors de la Polynésie française, l’instauration d’une fourrière est un moyen efficace de lutter contre les comportements peu scrupuleux de quelques automobilistes, qui n’hésitent pas à encombrer la voie publique, sans considération des autres utilisateurs comme les piétons, cyclistes, ou usagers des transports en commun.

Une expérience de fourrière a été menée à Tahiti dans les années 1980-1990 afin de prévenir sur le stationnement irrégulier et gênant ou abusif. La nécessité d’une telle infrastructure revient à l’ordre du jour, alors que le Pays et les communes sont de plus en plus soucieux de la sécurité et du confort des piétons sur la voie publique, mais aussi de l’amélioration de la qualité de vie urbaine et de la protection de l’environnement.

extrait CM

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close