La France en guerre ? Le choix des mots et ses dangers

Sommes-nous réellement en guerre ? François Hollande, dans son discours au Congrès, a employé le mot une bonne dizaine de fois, repris par une partie de la classe politique et des experts. Mais est-ce vraiment le bon mot ?

Sans chercher ni à minimiser les attaques monstrueuses de vendredi soir à Paris, ou les menaces toujours présentes, comme en témoigne l’explosion d’une femme kamikaze ce mercredi matin à Saint-Denis, ni, surtout, à exonérer leurs auteurs, on peut raisonnablement émettre des doutes sur l’usage de ce mot lourd de sens.

Doutes sur un mot

Pour plusieurs raisons :

n’est-ce pas légitimer l’Etat islamique autoproclamé comme un véritable « Etat » en faisant de ses actes terroristes, si cruels fussent-ils, des actes de « guerre » ? Tout le discours gouvernemental depuis un an tente justement de prouver, comme le répète Laurent Fabius, que ce n’est « ni un Etat, ni l’islam » ;parler de guerre quand la France a repris, dès samedi, malgré la sécurité accrue, malgré l’état d’urgence et la lutte antiterroriste qui donne lieu à des scènes de guerre comme ce mercredi matin à Saint-Denis, une vie régulière, sous le choc mais normale, n’est-ce pas un abus de langage comparé à ce qui se passe dans les pays qui connaissent, hélas, de vraies guerres ? Sans même parler de la Syrie et de ses villes ravagées… Des scènes de guerre ne font pas encore une guerre ;le mot guerre a des implications en termes de restrictions des libertés publiques et des médias, d’organisation d’événements sociaux ou culturels, et même de mobilisation de moyens humains et économiques hors-militaire que rien, dans la situation actuelle, ne justifierait.

Le paradoxe est que la France est une vieille nation dont l’histoire est trempée dans les guerres, comme nous le rappellent les commémorations des derniers mois, celles de la Première comme de la Seconde Guerre mondiale, avec l’évocation de leurs cortèges de souffrances, de victimes par millions.

Une histoire qui a parfois occulté le mot de guerre alors (…)

Lire la suite sur rue89.com

Lire la suite : La France en guerre ? Le choix des mots et ses dangers
Source: Yahoo Politique

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close