La France frappe Daech en Syrie pour la sixième fois en moins de deux mois

L’armée française avait déjà frappé des positions de l’organisation Etat islamique en Syrie, à cinq reprises, depuis le 27 septembre.

L’armée française a procédé à plusieurs frappes sur Rakka, en Syrie, ce dimanche 15 novembre, rapporte le ministère de la Défense, cité par plusieurs médias. Le Monde évoque «dix chasseurs français [qui] ont largué vingt bombes dimanche sur le fief de l’Etat islamique»:

« »Le premier objectif détruit était utilisé par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement djihadiste et dépôt d’armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d’entraînement terroriste », a précisé le ministère.»

Comme le rappelle le journaliste spécialisé David Thomson, la France avait déjà bombardé à cinq reprises la Syrie.

Des sources #EI signalent des frappes identifiées comme françaises à Raqqa ce soir. Pas encore confirmé.La France a bombardé 5 fois en Syrie

À la fin du mois de septembre, l’armée de l’air avait d’ailleurs communiqué officiellement à ce sujet, sur son compte Twitter.

[#Chammal] Première frappe en #Syrie contre #Daesh ce matin à 6h30 (heure de Paris) http://t.co/6lkP50DHsr pic.twitter.com/4PvSNyEcNq

Depuis le 27 septembre, ce sont donc quatre autres séries de frappes qui avaient eu lieu, en Syrie, dans le cadre de l’opération Chammal. Cette opération est en cours depuis 2014 et se concentrait jusque-là sur l’Irak.

La deuxième série de frappes avait eu lieu le 9 octobre et ciblé «un centre d’opérations aux entraînements suicides», selon le ministère de la Défense. D’après Le Monde, elle avait en réalité pour cible le djihadiste français Salim Benghalem:

«Selon nos informations, l’ensemble de l’opération a pourtant été, en grande partie, pensé autour d’un Français, Salim Benghalem, 35 ans, originaire de Cachan (Val-de-Marne), présenté par les services de renseignement comme « le responsable de l’accueil des Français et des (…) Lire la suite sur Slate.fr

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close